LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Champ libre (3/4) : "Requiem pour une salle de garde" (Rediffusion)

55 min
À retrouver dans l'émission

Un documentaire de Clotilde de Gastines et Jean-Philippe Navarre - Rediffusion de l’émission Sur les Docks du 12 octobre 2009

Salle de garde
Salle de garde Crédits : Cl. de Gastines - Radio France

Amis « parasites », Sur les docks vous propose avec ce documentaire un plongeon dans l’univers des salles de garde en compagnie d’internes, de fossiles (médecins), de patrons (chef de clinique et professeurs) de Saint-Antoine, Beaujon et de la Pitié-Salpétrière. Si en ces temps d’austérité, on demande aux hôpitaux économie et efficacité, derrière ces exigences plus urgentes que jamais, un autre esprit tente de perdurer : celui de la salle de garde, qui se veut protégé de la métaphysique comme de la technique, de la mort comme de l’angoisse. Au quotidien, internes et médecins y déjeunent et font connaissance. Le repas est propice aux joutes verbales bruyantes et aux chansons gaillardes, sous l‘œil grimaçant de fresques érotiques et burlesques, métaphore du combat d’Eros contre Thanatos, du sexe contre la mort.« Non, l’esprit carabin n’est pas mort, car il b(ande) encore !* », chantent certains internes. A l’hôpital, dans la salle de garde, ça boit, ça gueule et ça danse.Vécue comme un ilot de solidarité, de tolérance et d’humour, la salle de garde est aussi critiquée comme un lieu de contestation, de vulgarité et de régression. En principe, ce qui se passe en salle de garde, n’en sort pas. Mais, les menaces de fermeture administrative ont convaincu les internes de dévoiler leurs manières de carabins à ceux qu‘ils appellent les « parasites », à savoir les personnes étrangères au corps médecin.Avec :Les Internes :Sabine Marès , présidente de l’association Le Plaisir des Dieux, pour la préservation des salles de garde ; Christophe Vidal , économe de l’Hôpital Beaujon ; Rodolphe Montin , économe de l’Hôpital Saint-Antoine ; Guillaume Dedet , sous-économe ;Pascale Amate , chef des chœurs des Internes.

Les Fossiles et Patrons :Jean-Michel Graciès , chef de service médecine physique, unité de neurorééducation de l’Hôpital Mondor ; Patrice Josset , anatomo-pathologiste, professeur d’histoire de la médecine ; Michel Vaubourdolle , biochimiste ; Yves Cukiermann , archiviste et webmaster du site Le Plaisir des Dieux.

Les parasites :

Didier Hotte , directeur de l’hôpital Saint-Antoine ; Emmanuelle Godeau , médecin et anthropologue ; Frédéric Noiret , cuisinier de la Salle de garde de l’Hôpital Beaujon ; Christian Desgranges , cuisinier de la salle de garde de l’Hôpital Saint-Antoine.

Production : Clotilde de Gastines Réalisation : Jean-Philippe Navarre

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......