LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Champ libre (4/5) - Des psys et des trans : rencontres du troisième genre

55 min
À retrouver dans l'émission

Florian ©Radio France

Un documentaire de Meta Tshiteya et de Vanessa Nadjar Une demande folle ? Plus maintenant !Le 16 mai 2009, la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot annonçait par communiqué de presse avoir soumis à la Haute Autorité de la Santé une proposition visant à faire sortir le transsexualisme des Affections de Longue Durée (ALD), autant dire : des maladies mentales. Depuis, les autorités gardent le silence. On ignore d'ailleurs toujours si cette « dépathologisation » ouvrirait la voie du déremboursement des soins par la Sécurité Sociale. Accéder par cette mesure à la demande pressante des associations de défense des droits des transsexuels et transgenres reviendrait en effet à désavouer symboliquement la thèse jusque là soutenue par nombre de ceux qui s’étaient spécialisés dans les troubles de l’identité sexuelle. En tête de cortège, les psychiatres qui détiennent encore les clés du protocole de transition encadrant la mise en conformité du sexe anatomique avec le genre psychique. Comment donc qualifier et traiter des personnes intimement convaincues d'appartenir au sexe opposé à celui de leur corps, ou même de n'appartenir à aucun des deux sexes ?Leur simple existence remet en question des repères immémoriaux que ce soit au niveau social, biologique, émotionnel, ou tout simplement lexical.Comme l'explique Pierre-Henri Castel, historien des sciences et chercheur au CNRS, tous les termes de toutes les tentatives de définition existantes sont sujets à polémique. Et il y a autant de parcours que de trans.Floryan a commencé sa transition à 15 ans. Aujourd’hui, à 19 ans tout juste, il vient d'obtenir le tant convoité changement d'état civil.Kay a 30 ans ; il a dû faire appel à la solidarité de ses amis pour pouvoir achever sa transition, rendue impossible dans le cadre du protocole tel qu'il est imposé aujourd'hui.Et au cœur des polémiques, reste la question obsédante de la liberté. La liberté de choisir son médecin, la liberté de ne pas être « conforme » à une norme extérieure, et surtout, la liberté d’être reconnu pour ce que l’on est.Production : Meta Tshiteya Réalisation : Vanessa Nadjar

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......