LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Docu-fiction (5/5) : "Der Springt Noch Auf! La dernière marche de Miklos Radnôti" (Rediffusion)

54 min
À retrouver dans l'émission

*Un documentaire fiction de Martin Quenehen et Vanessa Nadjar - Rediffusion de l'émission du 6 avril 2010* **

Photo trouvée à Abda, sur le corps de M. Radnoti
Photo trouvée à Abda, sur le corps de M. Radnoti
Photo trouvée à Abda, sur le corps de M. Radnoti ©D.R. Miklos Radnôti est mort. Miklos Radnôti est mort assassiné, le 9 novembre 1944. Un milicien hongrois – un compatriote – l’a abattu au bord d’une route et jeté son corps dans un charnier. Miklos Radnôti est alors enterré dans une fosse qu’il avait lui-même creusée, au terme de 900 kilomètres de marche forcée. De la mine serbe de Bor jusqu’à Abda, en Hongrie, il avait suivi la débâcle de l’armée allemande sur le front de l’Est, parmi des milliers de prisonniers, dont seule une poignée a survécu. Miklos Radnôti est mort, mais on a retrouvé son corps. Dans la poche de son imperméable élimé, ses derniers poèmes attendaient, tapis, têtus, obstinés. Ses derniers poèmes attendaient Fanni. *Razglednice* (« Carte postale ») *La canonnade en Bulgarie, intense, gronde, percute la montagne, hésite, puis s'effondre ; chaos d'hommes, de bêtes, de pensées, d'attelages, la route cabrée hennit sous la crinière des nuages. Mais ton image demeure dans ce grand bousculement,au fond de moi lumineuse, et stable éternellement,tel l'ange qui fait silence devant le monde détruit,l'insecte qui fait le mort au creux de l'arbre pourri.30 août 1944* (trad. Jean-Luc Moreau)Tissé de poèmes, de témoignages, de fiction et d’archives, *Der Springt noch auf !* est un lange et un suaire : un voile. Il invente autant qu’il relate les derniers jours de Miklos Radnôti. Miklos Radnôti est mort. Mais aujourd’hui sa poésie est enseignée dans les écoles de Hongrie. Miklos Radnôti est mort, mais il remue encore.Avec :**Charles Chany** et **Yvan Landler** , survivants de la marche forcée.Et la voix d’**Attila Toth** , pour les poèmes de Miklos Radnôti, et celles d’**Anne-Lise Heimburger** ,**Fabien Orcier** et **Vincent Nemeth** , pour les textes de fiction écrits par Martin Quenehen.Production : **Martin Quenehen** Réalisation : **Vanessa Nadjar** Bruitage : **Sophie Bissantz** Mixage : **Marie-Thérèse Ferrand** Technicien : **Jean-Louis Deloncle**
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......