LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Fin de partie coloniale (3/3) : "CAFI, c'est fini"

54 min
À retrouver dans l'émission

Un documentaire de Céline Rouzet et Yvon Croizier

CAFI
CAFI Crédits : C. Rouzet - Radio France
CAFI C. Rouzet©Radio France Sainte-Livrade-sur-Lot, petite bourgade du Lot-et-Garonne. A quatre kilomètres de la ville, les bulldozers continuent de dévorer le camp. Leurs gueules d’acier avalent les maisons les unes après les autres. Au bruit assourdissant de la mémoire qui s’en va, succèdera bientôt le silence lisse d’une petite cité HLM. Blotties derrière les murs de leurs baraquements, les « grands-mères d’Indochine » font semblant de ne pas entendre. Aujourd’hui ne résident plus au CAFI qu’une centaine de personnes : de vieilles dames qui ne parlent toujours pas français, des personnes au chômage ou handicapées n’ayant jamais réussi à quitter le camp, et quelques retraités revenus pour retrouver leurs amis et leurs repères. Mais chaque année, le camp de Sainte-Livrade reprend vie et se peuple de familles eurasiennes : trois générations rassemblées autour des « mamies » d’Indochine pour fêter le nouvel an vietnamien. Ce 3 février 2011, il faut compter avec les bulldozers.En 2005, la municipalité de Sainte-Livrade s’est souciée des conditions de logements des résidents du camp et a engagé un programme de rénovation, avec démolition des habitations existantes et reconstruction de nouveaux logements sur les lieux. « La plupart d’entre nous sont à la veille du Grand Départ et nous souhaitons pouvoir le faire dans la sérénité et la dignité de nos logements actuels qui restent un lieu « sacré » […], le témoin de nos propres mémoires familiales, faites de drames et de joies : l’histoire d’une vie ». La lettre qu’ont écrite les résidents au maire de Sainte-Livrade n’y a rien changé : les premiers résidents seront relogés. Ce 3 février 2011, les familles réunies ont du mal à croire que cette fête du Têt sera la dernière du camp.Production: **Céline Rouzet** Réalisation : **Yvon Croizier** **Site des [Rapatriés français d'Indochine](http://www.rapatries-vietnam.org/ "Rapatriés français d'Indochine")**
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......