LE DIRECT
Pendémie de peste à Madagascar

La peste aujourd’hui : "Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés"

54 min
À retrouver dans l'émission

Le bacille de la peste demeure le plus virulent au monde, et frappe sans distinction de race, richesse ou sexe. L’observation de la réémergence d’épidémies pesteuses dans de nombreux pays se révèle être un indicateur très précis de la condition sanitaire d’une population et de son état de pauvreté.

Pendémie de peste à Madagascar
Pendémie de peste à Madagascar Crédits : PHOTOPQR / LE PARISIEN - Maxppp

« Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés », ces mots issus d’une la fable de la Fontaine, ont tant marqué les esprits qu’à l’évocation de la peste, l’idée de l’égalité de tous devant la mort a fait florès.

Au niveau mondial on observe l’activité persistante de foyers anciens, comme le réveil spontané de certains autres en apparence éteints au Vietnam, en Chine, au Botswana, au Kenya, au Brésil, en Bolivie, ou encore au Pérou. Des régimes bureaucratiques, autoritaires, voire des dictatures ont réussi à tenir éloigné le fléau des épidémies pesteuses, mais aussitôt ceux-ci renversés, la peste réapparait. En témoigne la Russie où l’on constate une recrudescence de l’épidémie après la chute de l’URSS.

Des conjonctures comme des conflits armés en République démocratique du Congo et au Rwanda favorisent la réémergence de la peste. La peste bubonique demeure endémique dans de nombreuses régions d’Afrique, jamais éliminée, elle sévit toujours au Mozambique, en Ouganda, ou encore en Tanzanie. Madagascar est l’un des pays au monde le plus gravement touché, selon le ministère de la Santé malgache, 300 à 600 cas de peste bubonique se déclarent chaque année. 

Si les épidémies se déclenchent dans des régions relativement isolées, une certaine anxiété règne dans la capitale, Antananarivo, une ville densément peuplée. Le risque chaque hiver est de voir la peste Bubonique muter en peste pulmonaire.

Un documentaire de Nedjma Bouakra et Julie Beressi

Avec :

Professeur Elisabeth Carniel, Chef de l'Unité de Recherche Yersinia, Institut Pasteur

Professeur Christophe Rogier

Professeur Minoarisoa Rajerison, Chercheuse à l’Institut Pasteur de Madagascar

Dr Solofo Rakotoarivelo, responsable du Bureau d’Hygiène de Tananarive.

Les habitants et les agents de santé confrontés à la vague d’épidémie pesteuse à Madagascar

Pour aller plus loin :

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......