LE DIRECT
Saisie par les douanes de produits dangereux destinés au blanchiment de la peau

Le blanchiment de la peau : un obscur désir de clarté

53 min
À retrouver dans l'émission

Congolaises, Maliennes, Sénégalaises surtout mais aussi Indiennes, Pakistanaises, Japonaises, Chinoises : elles sont prêtes à tout pour blanchir leur visage, leurs mains, tout leur corps.

Saisie par les douanes de produits dangereux destinés au blanchiment de la peau
Saisie par les douanes de produits dangereux destinés au blanchiment de la peau Crédits : PHOTOPQR/PARIS NORMANDIE - Maxppp

Collection Enquêtes

Un documentaire d’Aline Pailler et Assia Khalid

Prise de son : Gaelle Braouzec

Mixage : Julien Doumenc

C’est en rentrant chez elle que, descendant ou remontant la rue Poulet dans le 18ème arrondissement de Paris, Aline Pailler entend « Carolight, Carolight », scandé par des femmes plutôt âgées. Elle découvre bien vite que les produits vendus sous le manteau sont destinés à satisfaire le désir, pour des personnes à peau noire, d’éclaircir leur peau, voire de la blanchir.

Les candidats à la « dépigmentation volontaire » sont la proie de laboratoires et de marchés parallèles au risque de leur santé. En effet, la plupart de ces « traitements » contiennent des corticoïdes ou du mercure risquant de provoquer diverses pathologies (acné, cancers , pathologies cardiaques ou encore diabète... )

Myriam (pseudonyme) femme de chambre dans un grand hôtel nous confie l’enfer de la dépigmentation volontaire au quotidien sous le regard amical et l’analyse scientifique de Carlosse Keumeugni Kwemo.

Pour Taoussy L'Hadji et Nina Miskina, fières de leur peau noire, la question du blanchiment de peau est également un combat philosophique, féministe et politique relatifs à cette soumission au modèle de beauté « du blanc » et aux injonctions commerciales.

La dépigmentation volontaire, un sujet encore trop souvent tabou pour être vraiment combattu par la médecine comme par l’éducation.

Avec :

Carlosse Keumeugni Kwemo, attaché scientifique dans l'industrie pharmaceutique

Nina Miskina, chanteuse de rap

Antoine Petit, dermatologue à l’Hôpital St Louis

Taoussy L'Hadji, pharmacienne à Sarcelle, championne de France de boxe

La presse en parle :

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......