LE DIRECT
Famille de gorilles dans le Parc National des Volcans au Rwanda

Les gorilles ne connaissent pas le règlement

54 min
À retrouver dans l'émission

Après un génocide et plus d'un million de morts, les affrontements rwandais n'ont pas limité leurs dégâts au humains. La folie des hommes a fait d'autres victimes indirectes : les gorilles des montagnes.

Famille de gorilles dans le Parc National des Volcans au Rwanda
Famille de gorilles dans le Parc National des Volcans au Rwanda Crédits : Reuters

L'avenir est plus qu'incertain pour cette espèce unique cernée de tous côtés par une population grandissante.Ils ne sont plus que quelques centaines à vivre dans la chaîne de volcans à cheval entre la République Démocratique du Congo, l'Ouganda et le Rwanda. Ce sont les derniers représentants de l'espèce au monde, rendus célèbres par Dian Fossey. Leur population était tombée très bas, mais les efforts de conservation ont commencé à porter leurs fruits. Découverts il y a tout juste un siècle, les gorilles des montagnes vivent dans un monde en équilibre fragile. Seules quelques familles s'accrochent à la vie sur les sommets boisés de volcans isolés, dans ces pays déchirés par la guerre. Nous sommes partis au Rwanda à la rencontre des équipes qui travaillent ensemble pour sensibiliser le grand public à l'intérêt de préserver cette espèce en voie d'extinction. Il faut arpenter les sommets des volcans dans le Parc National des Virunga, une exploration qui nécessite guides et pisteurs pour avancer dans la végétation luxuriante, dernier lambeau de jungle protégée.

"Ils sont au nombre de 19 gorilles. Trois dos argentés dans le groupe, cinq femelles, les autres sont des juvéniles et des bébés. Le plus petit bébé a 7 mois."

Le face à face avec nos cousins, pas si éloignés, reste un émouvant et inoubliable spectacle de la nature. Leur mauvaise réputation est totalement injustifiée : c'est un animal plutôt paisible et débonnaire. Il est frugivore mais se nourrit également de feuilles, baies, écorces et racines. Ses démonstrations de force spectaculaires, comme le fait de se frapper la poitrine, ne servent qu'à intimider et à se défendre. Attirés par leur célèbre dos argenté, les touristes arrivent désormais des quatre coins de la planète pour les observer. Mais qui sait si cet engouement sera réellement favorable à leur protection?

Avec Edouard Bahizi, guide du Parc National des Virunga ; Prosper Uwingeli, Conservateur en chef du Parc National des Virunga ; Stacy Rosenbaum, biologiste, chercheur en anthropologie à la Fondation Internationale Dian Fossey ; François Biginimana, qui a travaillé avec Dian Fossey ; Jean-Claude Musoni, qui a participé à la fête "Kwita Izina" pour le nom des gorilles ; Antoine et Anne-Lise, Daniel _* et *_Marie, Laurent, Detlef _* et *_Brigitte, et tous les gorilles du groupe Amahoro.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......