LE DIRECT
Yourte en France

Les maisons légères : vivre dans une yourte

54 min
À retrouver dans l'émission

L'achat d'une maison, c'est très souvent un emprunt à la banque sur une longue durée : 20, 25 voir 30 ans. Personne ne peut acheter cash son bien. Au final, avec les intérêts, la maison a été payée deux fois. Où sont les maisons qui permettraient de ne pas perdre sa vie à la gagner ?

Yourte en France
Yourte en France Crédits : Vincent Lechevallier / EyeEm - Getty

« Si l’on admet que la civilisation est un vrai progrès pour la condition de l’homme, il reste à prouver qu’elle a produit de meilleures habitations sans les rendre plus coûteuses et le prix d’une chose, c’est la quantité de ce que j’appellerai vie qu’on doit donner en échange, sur-le-champ ou plus tard », écrivait le philosophe et naturaliste américain Henry David Thoreau, dans Walden.

Les habitants du Petit Paradis en Anjou vivent dans un hameau de petites maisons posées dans une prairie, reliées entre elles par un réseau de chemins dessinés en creux dans l’herbe. Ces maisons sont des yourtes, habitats légers de bois, laine et tissus - maisons rondes, chaudes et malléables, de trois à dix fois moins chères que les maisons conventionnelles.

Entre crise écologique et économique, crise du logement et crise du sens, ces yourtes font pour leurs habitants figures de chrysalides et de nouveaux « coins de vue » sur le modèle de société actuel. Les formes de l’habiter carré, lourd, branché et endetté se détricotent et libèrent à la fois une légèreté matérielle, une poésie de l’habitat et une puissance nouvelles.

En dépit de leur douceur et de leur rondeur, les yourtes sont éminemment provocantes : prises dans un faisceau de visions du monde différentes, elles font récit, font drame. Elles ne s’insèrent pas dans les cadres et les normes existants, avec elles on peut avoir l’impertinence de n’emprunter rien ou presque et devenir plus facilement propriétaire de ses moyens d’existence.

Les habitants du Petit Paradis, leurs voisins et leurs élus livrent leurs témoignages sur ces maisons légères remettant en mouvement l’art d’habiter inscrit à la racine de toute écologie.

"Walden ou la vie dans les bois  (Marseille, Le Mot et le Reste, 2013), p.40

Un documentaire de Clara Breteau et Diphy Mariani

Prise de son : Yves Lehors

Mixage : Eric Boisset 

Avec :

Tiphaine Cazals, Nicolas Chailloux, Stéphane Zitel, Charles-Antoine Gillet et Morgane Andreau, Eric Dormion , habitants de yourtes

Jean-Luc Davy , maire de Daumeray

*Jean-Charles Taugourdeau, * député du Maine-et-Loire

Christelle Cherré , agricultrice

Frédéric Chabrier , propriétaire du gîte Le Domaine de Suie

*Les commerçants et habitants * du village de Tiercé

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......