LE DIRECT
Mario Marret

Les quatre vies de Mario Marret

53 min
À retrouver dans l'émission

Tour à tour opérateur radio, résistant, explorateur polaire, cinéaste militant et psychanalyste, Mario Marret (1920-2000) eut une vie mouvementée et segmentée. Ce personnage fantasque étonnamment méconnu vécut plusieurs existences en une seule.

Mario Marret
Mario Marret Crédits : Jean Rivolier

Collection Témoignages

Un documentaire de Nina Almberg et Assia Khalid

Prise de son : Laurent Macchietti, Philippe Etienne

Mixage : Claude Niort

Jeune opérateur radio anarchiste, il participa pendant la Deuxième Guerre mondiale à la Résistance au sein de l'OSS, le service de renseignement américain ancêtre de la CIA.

Après la guerre, il fit partie des Expéditions polaires de Paul-Emile Victor et hiverna en Antarctique. Là-bas, naquit sa passion pour le cinéma: après la mort d’un cinéaste, il démonta sa caméra pour voir comment elle fonctionnait et s'improvisa caméraman. Les images prises sur place devinrent un film, Terre Adélie, du nom de la portion de territoire français en Antarctique, qui montre le quotidien des membres de l'expédition polaire lors du long hiver austral. Il fit un deuxième film, Aptenodytes Forsteri, sélectionné au festival de Cannes.

Proche du Parti communiste, Mario Marret filma dans les années 1960 la lutte d'indépendance guinéenne et participa aux Groupes Medvedkine aux côtés de Chris Marker tout en menant une carrière de cinéaste institutionnel.

Au début des années 1970, il arrêta complètement le cinéma et s'établit comme psychanalyste près d'Aix-en-Provence. Son cabinet ne désemplissait pas, mais ses méthodes étaient parfois décriées par ses confrères.

Mario Marret chercha visiblement à cloisonner les différentes vies qu'il vécut. La rencontre avec des personnes l'ayant connu à diverses époques retrace le fil de cette existence pleine de rebondissements et de mystères.

Avec :

Fabrizio Calvi, journaliste d'investigation

Solange Cariou, psychothérapeute

Christiane Gillet, ingénieure aux Expéditions polaires de Paul-Emile Victor

Bruno Muel, caméraman et réalisateur

Extraits de films:

Terre Adélie (1951), _Aptenodytes Forsteri (_1953) de Mario Marret

L'opposition portugaise et le maquis de Guinée (1969) de Isidro Romero

A bientôt j'espère (1967) de Chris Marker et Mario Marret

La Charnière (1968) d'Antoine Bonfanti

Lecture : Sept hommes chez les pingouins de Mario Marret, Paris, René Julliard, 1954, lu par Lucas Ferrer

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour aller plus loin : 

Les groupes Medvekine - une histoire de cinéma militant, un Atelier de la Création du 13.09.2012

Bibliographie

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......