LE DIRECT

Nature froide (2/5) - Québec – Voyage en Abitibi : je m’invente une famille (Rediffusion)

55 min
À retrouver dans l'émission

Train traversant l'Abitibi Alexandre Héraud©Radio France

Un documentaire d'Alexandre Héraud et Yvon Croizier - Rediffusion de l’émission du 29 mai 2008 Alors que Montréal affronte la neuvième tempête de neige d’un hiver qui se prolonge, nous partons au pays des bûcherons et des pionniers en empruntant le mythique train « Abitibi », souvent baptisé le train du « far West québécois ». La plupart des localités qu’il traverse sur plusieurs centaines de kilomètres de forêts et de lacs avant de parvenir à son terminus, la petite ville de Senneterre, ancien poste de traite important à l’époque des fourrures, ont été fondées grâce à l’arrivée du chemin de fer. L’histoire de ce train est étroitement liée à celle de la conquête de cette région, l’Abitibi, une terre éloignée qui ne fut habitée pendant prés de six mille ans que par les nomades algonquins et colonisée que très tardivement, au début du XXème siècle. Aujourd’hui, ce train conserve encore un parfum de mystère et… d’imprévu, puisqu’il s’arrête à la demande pendant les douze heures que dure son trajet pour parcourir les sept cent dix-sept kilomètres le séparant de la gare centrale de Montréal. Ce choix de locomotion, le seul digne des voyageurs peu pressés, laisse le loisir d’augurer de quelques rencontres imprévues et permet de mieux saisir la notion de grands espaces tant associée à l’image du Canada. Pour « tomber en amour » avec ce pays, selon l’expression consacrée, il est préférable de parvenir à tisser des liens amicaux avec nos grands cousins d’Amérique. En Abitibi, ce sont les membres de la famille Ouellet, originaires de cette région de pionniers, de trappeurs, de forestiers, de chasseurs d’or et de missionnaires, qui nous accueillent pour nous parler de ce territoire encore méconnu et qu’ils n’ont jamais définitivement quitté. Tous vivent en fratrie au bord du Lac Lamothe, non loin d’Amos, et se sont tous rendus disponibles pour nous faire partager leur quotidien. Tous, sauf l’un des six frères, Marc. En effet Marc Ouellet a été ordonné il y peu Cardinal et se trouve plus souvent à Rome auprès du Saint-Père qu’en Abitibi, qui demeure pour le reste de sa famille un paradis…Avec le personnel de la compagnie VIA Rail du Train « Abitibi », Denys Chabot , historien à Val D’Or,ainsi que Monique , Paul , Graziella , Roch et Louis Ouellet . Production : Alexandre Héraud Réalisation : Yvon Croizier Prise de son : Eric Gérard

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......