LE DIRECT
La vie à la campagne
Épisode 3 :

"Passeur de réel : Ariane Doublet"

54 min
À retrouver dans l'émission

Le paysage cinématographique d’Ariane Doublet a tendance à ressembler au pays de Caux, où elle vit à mi-temps et où elle plante le plus souvent sa caméra.

La vie à la campagne
La vie à la campagne Crédits : Getty

Ici comme là, on fait des rencontres, la lumière et les couleurs sont limpides, et un premier plan rapproché cache souvent un horizon dégagé. Néanmoins, si les films les plus connus d’Ariane Doublet, "Les Terriens" en 2000, "Les Bêtes" en 2001, "Les Sucriers de Colleville" en 2003 et "La Maison Neuve" en 2005 cultivent un même terreau cinématographique et labourent un même terrain géographique, la cinéaste a commencé son travail documentaire non pas avec des terriens, mais avec des marins, en l’occurrence les Terres Neuvas du port de Fécamp, et a installé sa caméra non seulement en Normandie, mais aussi en banlieue parisienne ou en Laponie. Avant de devenir réalisatrice à plein temps, Ariane Doublet a d’abord appris le montage, puis la photographie, ce qui explique sans doute le rythme et les cadres de ses films, serrés et acérés.

"J'ai la chance de faire un métier qui me permet de donner la parole à des gens qu'on entend pas, ou peu, ou trop peu."

Qu’elle aborde l’univers des vétérinaires ou le quotidien des ouvriers d’une usine de transformation de betteraves en voie de fermeture, la caméra d’Ariane Doublet est à la fois frontale et amicale, directe et discrète. Une discrétion toutefois mise à mal par le succès de son film "Les Terriens", vu en salle par 75 000 personnes. La cinéaste y filmait avec attention ses voisins au moment de l’éclipse totale de soleil de l’été 1999, à l’heure où des milliers de Parisiens affluaient sur les falaises du pays de Caux pour voir la nuit en plein jour. Les paysans d’Ariane Doublet continuaient, comme au quotidien, à tourner le dos à la mer, pour mieux voir la terre et le soleil. À l’occasion de cette rediffusion de « Passeurs de réel » dédié à Ariane Doublet nous signalons la parution en DVD aux éditions Montparnasse d’un coffret de quatre de ses documentaires intitulé « Suite normande ».

Avec : Ariane Doublet, Philippe Olivier, Pierre Creton, Albertine Lethuillier, Gilbert Lethuillier et Richard Patry.

Production : Joseph Confavreux - Réalisation : Philippe Rouy (Rediffusion de l’émission du 16 mai 2007)

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......