LE DIRECT
L'institut médico-éducatif Lou Mas Maillon propose une prise en charge temporaire d'enfants autistes ou psychotiques, en difficulté dans leur établissement d'accueil.

Lou Mas Maillon, un ailleurs pour l’autisme

53 min
À retrouver dans l'émission

8 000 enfants autistes naissent chaque année. Plus les enfants grandissent, plus le manque de moyens pour leur prise en charge est criant. Une petite équipe permet aux enfants de prendre de la distance avec leur établissement d'origine ou leur famille, pour ensuite s'y réinsérer.

L'institut médico-éducatif Lou Mas Maillon propose une prise en charge temporaire d'enfants autistes ou psychotiques, en difficulté dans leur établissement d'accueil.
L'institut médico-éducatif Lou Mas Maillon propose une prise en charge temporaire d'enfants autistes ou psychotiques, en difficulté dans leur établissement d'accueil. Crédits : Jurgita Vaicikeviciene / EyeEm - Getty

Lieu particulièrement convivial situé dans l'arrière-pays aixois, près d'Aubagne, Lou Mas Maillon est entièrement dédié à l'enfance handicapée psychique. Une équipe de quatorze personnes y accueille, depuis sa création en décembre 2003, des enfants autistes, psychotiques ou apparentés, leur proposant un environnement apaisant et sécurisant, offrant l'opportunité de travailler à la restauration du lien à l'autre et au monde. 

Les familles ou institutions qui font appel à l'équipe du Mas Maillon y trouvent là un ailleurs ouvrant l'espoir de susciter un changement, un mouvement, un progrès dans la circulation de la parole entre ces enfants et leurs familles ou leurs soignants. C'est, en ce sens, un sas, un lieu de renouage, donnant l'occasion d'une distance temporaire et d'un regard nouveau, condition d'une meilleure réinsertion de ces enfants dans leur famille ou leur établissement d'accueil initial. Lou Mas Maillon est à l'heure actuelle un lieu unique en France. C'est dire la pénurie de moyens touchant la prise en charge de cet handicap qui touche en France près de 450 000 personnes et 1 enfant sur 150 naissances ; c'est dire aussi la détresse, du côté des parents comme des structures classiques, de n'avoir quasiment pas de relais pour penser un soin adapté.

Les enfants du Centre : Evan , Jules , Hyppolite , Léonie , Rémi , Rayane , Riane  et Valentin  ;Madame Roux  et Madame Tournier .Production : Alexandre Breton

Mixage : Claire Levasseur Réalisation : Clotilde Pivin

Merci à Daniel Carlais,  directeur général de l'Association Sauvegarde 13 ; Merci à Sandrine Clauzure , pour son aide précieuse.Ce documentaire est dédié à Guillaume. 

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......