LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

"Passeurs de réel : Jean-Xavier de L’Estrade"

53 min
À retrouver dans l'émission

Jean-Xavier de Lestrade a reçu successivement un prix Albert Londres, puis un Oscar en 2002, pour son film « Un coupable idéal »

*Un documentaire de Joseph Confavreux et Diphy Mariani *- Rediffusion de l'émission du 19 mai 2010 **

Jean-Xavier de Lestrade
Jean-Xavier de Lestrade Crédits : D.R. - Radio France

Jean-Xavier de Lestrade D.R.©Radio France

Jean-Xavier de Lestrade a reçu successivement un prix Albert Londres, puis un Oscar en 2002, pour son film « Un coupable idéal », consacré au procès d’un jeune noir accusé de meurtre en Floride et finalement innocenté : signe non seulement que l’homme est doué, mais aussi que son approche du documentaire puise dans une double formation originale pour un cinéaste : journalisme et études de droit.

"Le véritable travail du documentariste, c'est celui de déranger et d'obliger le spectateur à voir ou à être confronté à des situations qui le met en position délicate ou inconfortable."

Depuis, Jean-Xavier de Lestrade est considéré comme le documentariste des grands procès, comme Raymond Depardon est celui de la justice ordinaire. Il a ainsi réalisé une série documentaire, « Staircase », sur l’écrivain Michaël Peterson, accusé du meurtre de sa femme et, depuis, emprisonné à vie. Puis, au début de cette année, un film hybride mêlant images d’archives et reconstitutions filmées et fidèles des audiences du procès de Véronique Courjault, dans l’affaire dite des « bébés congelés » : « Parcours meurtrier d’une mère ordinaire ». Mais si l’on remonte dans la filmographie de Jean-Xavier de Lestrade, à son film consacré au génocide des Aborigènes en Australie (« Une Australie blanche et pure ») ou à celui des Tutsis au Rwanda (« La Justice des hommes »), on s’aperçoit que l’ancien étudiant en droit n’est pas seulement devenu un cinéaste des prétoires. Ce qui l’intéresse, c’est sans doute avant tout les monstres : ceux qui peuplent l’histoire, ceux que les médias veulent nous montrer comme tels, ceux que la justice soupçonne d’être des étrangers au corps social ; mais aussi ces monstres mécaniques produits par les déchaînements ou les dysfonctionnements de nos institutions, notamment judiciaires.

Avec :Jean Xavier de Lestrade , cinéaste ; Sophie Brunet , monteuse ; Isabelle Razavet , chef opératrice. production : Joseph Confavreux réalisation : Diphy Mariani

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......