LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Portraits (3/4) : "Des bateaux au creux des mains"

54 min
À retrouver dans l'émission

Un documentaire d'Ivan Frohberg-Glévarec et Vincent Abouchar

Chaloupes sardinnières et langoustiers dans le port de Douarnenez, années 30
Chaloupes sardinnières et langoustiers dans le port de Douarnenez, années 30 Crédits : Edouard Ansquer - Radio France
Chaloupes sardinnières et langoustiers dans le port de Douarnenez, années 30 Edouard Ansquer©D.R. [Quelques images de Douarnenez](/2011-04-27-quelques-images-de-douarnenez.html "Quelques images de Douarnenez") 1910. Une carte postale. Noir et blanc. Vue du port de Douarnenez. Innombrables voiliers en bois : chaloupes sardinières, thoniers, langoustiers... Une forêt de mâts tendus de mille cordages, et aux abords des bateaux, près des voiles affalées, travaillent des marins, des pêcheurs, de jeunes mousses, des charpentiers...Ces bateaux, pour la plupart, ont disparu. Passés au feu ou rongés dans la vasière d'un cimetière marin.1927. Arrivée du moteur, de l'acier, du progrès...Les ports de pêche deviennent ports de plaisance, avec tout le charme des parkings : bateaux plastiques comme autant de caravanes, impersonnels, froids, sans âme...Si les bateaux anciens constituent une grande part de notre patrimoine maritime, celui-ci a failli disparaître.Depuis le milieu des années 80, ce patrimoine maritime a été redécouvert, et préservé, grâce au travail de passionnés, et grâce aussi, notamment, à la création d'une revue de référence : Le Chasse-Marée, revue d'ethnologie maritime.Des bateaux ont pu être sauvés, des répliques reconstruites, de nombreux savoir-faire traditionnels ont été préservés. Au-delà des bateaux, c'est tout un patrimoine immatériel qui a - peu ou prou - été sauvegardé. Les artisans ont perpétué les tours de mains : les charpentiers ont repris les rabots et les gréeurs leurs épissoirs. Sous leurs mains, renaissent des bateaux.**Yffig Pleybert** est gréeur de bateaux traditionnels. Son métier consiste, sur un voilier, à réaliser, construire et régler tout le système de manœuvres des voiles… Poulies, renvois de poulies, œillets, épissures, drisses, écoutes, cordages complexes… Un métier rare. Au long de ce documentaire, nous suivons Yffig pour entrouvrir avec lui les portes de personnages liés à la vie de ces bateaux : **Bernard Cadoret** , fondateur de la revue Le Chasse-Marée » ; **Yann Mauffret** , charpentier marine à Brest ; **Yvon Le Corre** , navigateur, mais aussi peintre et écrivain ; **Edouard Ansquer** , ancien marin de Douarnenez. Production : **Ivan Frohberg-Glévarec** Réalisation :** Vincent Abouchar** **Revue d’Ethnologie Maritime [Le chasse Marée](http://www.chasse-maree.com/ "Le chasse Marée")** **La [FRCPM](http://www.patrimoine-maritime.com/ "FRCPM"), Fédération Régionale de Conservation du Patrimoine Maritime ** **Association « [Un langoustier pour Douarnenez](http://www.unlangoustierpourdouarnenez.org/blog/ "Un langoustier pour Douarnenez") »** **Association [Treizour](http://treizour.com/joomla/content/view/10/57/ "Treizour"), pour le patrimoine maritime ** **[Port-Musée de Douarnenez](http://www.port-musee.org/ "Port-Musée de Douarnenez")** **[Ethnodoc](http://ethnodoc.free.fr/ "Ethnodoc"), Office du Patrimoine Culturel Immatériel **
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......