LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Sur les docks d’Afrique (1/5) : "Cotonou : Un monde en boîte"

53 min
À retrouver dans l'émission

Premier documentaire d'une série de cinq, produite par Joseph Confavreux et réalisée par Jean-Philippe Navarre

Le monde en boîte
Le monde en boîte Crédits : Editions INRETS - Radio France
Le monde en boîtes ©Editions INRETS Le territoire étiré du Bénin ou du Togo rappelle l’importance, pour ces pays, des accès à la mer dès la conquête coloniale, et la rivalité initiale entre France, Grande-Bretagne et Allemagne qui voulaient se partager des rivages africains. Cette étrange géographie dessine aujourd’hui un littoral où, sur à peine plus de 1 000 kilomètres, quatre ports importants - Abidjan, Tema-Accra, Lomé, et Cotonou - regardent le Golfe de Guinée. L’Afrique pèse encore peu dans le commerce mondial, mais son économie et sa façade littorale n’en sont pas moins en plein bouleversement, à l’heure où près de 90% des échanges internationaux s’effectuent par voie maritime.Le port de Cotonou ne serait sans doute pas devenu une étape sur les routes maritimes mondiales sans la révolution du « monde en boîte » : une métaphore employée par le géographe Antoine Frémont pour décrire la révolution économique et marchande liée aux containers, les nouvelles épines dorsales de la mondialisation. Le déséquilibre du trafic crée en effet un déséquilibre de prix. Quand les containers sont vides au retour, les armements bradent, et il est alors possible de faire transporter à très faible coût des marchandises qui ne valent pas grand chose : déchets, rebuts, carcasses industrielles ou appareils électroménagers hors d’usage. L’Europe exporte ainsi au Bénin, par dizaines de milliers ses vieilles voitures, dont Cotonou est devenu la plaque tournante. Ces « France-Au-Revoir » -comme on appelait ici les voitures d’occasion – viennent désormais parfois d’Asie ou d’Amérique, puisque les échanges légaux comme les trafics interlopes vivent, sur le port de Cotonou, au rythme d’une Afrique mondialisée.Avec : les dockers du port de Cotonou ; **Eric Azhone** , directeur commercial du Port Autonome de Cotonou ; **Florent Couao-Zotti** , écrivain, et les enfants « vidomégons » du foyer d’accueil des Sœurs Salésiennes de Cotonou. Production: **Joseph Confavreux** Réalisation : **Jean-Philippe Navarre**
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......