LE DIRECT
Au Togo
Épisode 2 :

Vaudou, au bon plaisir des esprits

53 min
À retrouver dans l'émission

Lomé, février 2016. Laurent Védrine entre dans le monde du prêtre vaudou Azé Kokovivina, également comédien. Un voyage entre vaudou, sectes évangélistes et diaspora brésilienne.

Au Togo
Au Togo Crédits : Laurent Védrine

Collection Particulière

Un documentaire de Laurent Védrine et Anna Szmuc

Mixage : Eric Boisset

« Je bois une bière brune dans un bar de la plage, face aux anciens docks de l’époque coloniale. Un vent frais soulage les corps échauffés par la journée tropicale. Autour de moi, des hommes et des femmes s’aguichent, dansent et s’esquivent. Des paroles fusent en éwé et en fon. L’un d’entre fume une pipe en bois, enduite de sang séché, de cordelettes de cuir et de petits coquillages blancs. C’est Azé Kokovivina, prêtre vaudou, clown, chanteur, séducteur, sorcier du rire. Il recrache la fumée avec application sur ses amis. Ils font des gestes rituels, chuchotent, m’invitent dans leur cercle. Il est 19 heures, c’est l’heure de l’apéro pour les fidèles du fétiche Kelessy.

L’alcool étant bu, nous prenons la route vers la maison d’Azé. Un coq blanc me nargue. Le fils ainé improvise un rap. Encore un verre de gin. Et des libations au fétiche. Tout s’accélère. Nuit, jour, nuit. Des femmes matrones courent dans une rue, s’enlacent. Un jeune homme est en transe, il joue avec ses veines. La chèvre sacrificielle s’enfuit vers la station de motos-taxis. Plus loin, un vieux hippie m’apprend la divination avec des petits objets sonores. Une très vieille grand-mère aux seins nus souffle sur le micro. Dans la mer, des sirènes et des idoles indiennes. En ville, des pasteurs pavoisé en embuscade. Sous les piles du périphérique, une bande de jeunes fait carnaval, je suis poudré de talc, ils me filment avec des smartphones chinois. Puis, maintenant, sur la route d’un temple rural, nous chantons des airs de bossa nova. Un autre verre d’alcool de fruit. Festival de la diaspora. Des brésiliens crocodiles. Un notaire longiligne interroge les augures. A l’aube, les cloches de métal n’en finissent pas d’égrener les noms des divinités. » Laurent Védrine

Avec :

Azé Kokovivina, prêtre du vaudou Kelessy

Jean-Paul Christophe dit « Azekpon », prêtre du vaudou Kokou

Tobgé Tépé, prêtre de la forêt de sacrée de Glidji

Bernard Müller, anthropologue

Lucien Ekoé Ayi, sociologue

Sikaka Amélogbé, créatrice de bijoux

Maitre Tété Wilson, notaire, président du Festival des Divinités Noires

Vous pouvez également écouter :

Togo 1/2 : Azé Kokovivina, le sorcier du fou rire

Écouter
53 min
Azé Kokovivina, le sorcier du fou rire
Au Togo
Au Togo Crédits : Laurent Védrine
Au Togo
Au Togo Crédits : Laurent Védrine
Au Togo
Au Togo Crédits : Laurent Védrine

Pour aller plus loin :

Le site de Togocultures

Bibliographie

Chants de Lomé : poèmes

Chants de Lomé : poèmesPrésence africaine, 2012

À venir dans ... secondes ...par......