LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Un monde en crise (2/4) : "Ville fantôme, ville nouvelle : esquisses de Valdeluz"

54 min
À retrouver dans l'émission

Un documentaire de José-Bernard Corteggiani et Anna Szmuc

Valdeluz - Vue du parc
Valdeluz - Vue du parc Crédits : J.B. Corteggiani - Radio France

Valdeluz, à une heure de Madrid, est une ville-champignon née pendant le boom immobilier de 2003 à 2007, quand l'Espagne construisait plus de logements que l'Allemagne, la France et le Royaume-Uni réunis. En 2008, tout s'est arrêté. Valdeluz est restée en plan et ne compte aujourd'hui que 4% des 34 000 habitants prévus. Le TGV, qui était censé mettre l'urbanisation à vingt minutes de la capitale, ne s'arrête que rarement et son prix est prohibitif.Au visiteur pressé, Valdeluz offre tous les traits et les tares des villes fantômes espagnoles. Mais que l'on s'attarde un peu, et l'on verra du neuf, de l'inattendu. Les colons ont tissé d'étroites relations de voisinage, qui ne sont pas celles de la grande ville mais pas non plus celles d'un village. Une liste locale a déboulonné le Parti Populaire (droite) et invente une nouvelle façon de faire de la politique, qui donne sa place à des outils comme Facebook. A Valdeluz, on vient se réfugier après un divorce, faire de la musique sans gêner personne, trouver de la place pour fonder une famille, être original sans craindre la réprobation de la norme. Derrière la ville fantôme, une ville nouvelle s'esquisse.

Immeubles de Valdeluz
Immeubles de Valdeluz Crédits : J.B. Corteggiani - Radio France

Production : José-Bernard Corteggiani

Réalisation : Anna Szmuc

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......