LE DIRECT

Jean-Luc Lagarce reçoit, ce soir, à 22 h 15

1h15
À retrouver dans l'émission

Par Joëlle Gayot Réalisation: Anne Fleury Entrer dans le monde de Jean-Luc Lagarce, c'est pousser la porte d'une maison où on va découvrir un nombre insensé d'habitants et de visiteurs. Car il y a beaucoup de monde dans la maison de Lagarce. Il y a ceux qui existent pour de vrai et ceux qui n'ont de consistance que sous la plume de l'écrivain. Il y a ceux qu'on croit connaître et qui sont réinventés par l'auteur. Il y a une vie animée qui croise sans cesse le théâtre et le réel, la fiction et l'imagination. Il y a le théâtre, qui est central. Jean-Luc Lagarce écrivait tout le temps. En permanence. Il écrivait des pièces, il tenait un journal, il rédigeait des lettres. Il avait toujours sur lui un cahier qu'il cachait sous la ceinture de son pantalon, à même la peau. Cétait un homme de pudeurs et de secrets, un homme de haute intelligence. Un homme de grand talent qui a regardé la mort venir à lui les yeux grands ouverts et l'a laissé entrer poliment dans sa maison, comme l'hôte courtois qu'il était. Nous nous sommes, nous aussi, invités dans la maison et nous avons rencontré ceux qui, d'une façon ou d'une autre, sont pour lui, les premiers des personnages de son oeuvre actuelle, celle qui s'écrit au-delà de sa mort, aujourd'hui encore : Son premier ami : François Berreur Ses premiers éditeurs : Micheline et Lucien Attoun Sa première actrice : Mireille Herbsmeyer Son premier metteur en scène : François Rancillac Son premier biographe : Jean-Pierre Thibaudat. Guillaume Depardieu lit des textes extraits de Du luxe et de l'impuissance (éditions les Solitaires Intempestifs)

L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......