LE DIRECT

Nombril, L'omphalophilie est de retour !

1h15
À retrouver dans l'émission

Par Anita Castiel Réalisation: Anna Szmuc Un parcours omphalophile Hier caché, objet de tous les fantasmes, le nombril, désormais, se porte haut et le tee-shirt court. Tatoué, diamanté, ce petit cercle de chair est devenu à lui seul une nouvelle icône. Et aujourd'hui les jeunes filles piercent autant leur nombril que leurs oreilles. Etrange point du corps, qui fascine ou dérange, tombé par les miracles du langage dans les dérives paradoxalement négatives de l'adjectif nombrilique. Cet oeil qui voit sans être vu est pourtant la seule cicatrice que chacun de nous supporte, voire aime inconditionnellement, faisant de nous des omphalophiles convaincus. Certains l'adorent jusqu'à créer un groupe des adorateurs du nombril. On lui offre un pèlerinage à Pougne-Hérisson, patelin de 360 habitants dans les Deux-Sèvres, officiellement sacré « nombril du monde » par les artistes humoristes qui y tiennent festival depuis 1990 au coeur de l'été. Comme d'autres zones du corps, la beauté du nombril a ses canons : large et profond en Orient, petit et parfaitement sphérique en Occident. On n'hésite plus à le confier au bistouri et les opérations de plastie abdominale (12% des interventions de chirurgie esthétique) devancent en France le lifting du visage (10%). L'omphalophilie a de beaux jours devant elle. Et la voix de Salvador Dali.

L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......