LE DIRECT

Radio-Mystère

1h15
À retrouver dans l'émission

Par Claire Moutarde Réalisation: Pierre Willer Il avait 15 ans. A-t-il réalisé sa première radio clandestine en été ou à l'automne 1933 ? Il ne se souvient plus vraiment. Peu importe finalement, ce dont il se souvient c'est qu'à l'époque, il avait annoncé la mort de Mussolini. La nouvelle avait mis moins d'une journée pour faire le tour du village : Moirans en Montagne, petite bourgade située au pied du Haut Jura entre Saint-Claude et Lons le Saunier, la préfecture. A l'époque, les habitants de Moirans s'informaient avec Radio Luxembourg et encore ça dépendait des heures. Moirans est niché dans une dense forêt montagneuse de sapins qui laisse peu de place aux ondes pour se faufiler jusqu'aux postes de radio installés dans les cuisines des moirantins. Autodidacte, Etienne Plaisantin, puisque c'est son nom, est passionné de technique. En 33, il décide de fabriquer un émetteur qu'il installera sur le toit du garage du père d'un ami. Ca marche ! Radio Mystère est né ! Etienne réalise une à deux heures d'émission par semaine, avec plusieurs amis et notamment Utel, chanteur improvisé pour l'occasion. Etienne aime la chansonnette et c'est surtout pour elle qu'il fait vivre cette radio écoutée par tous les moirantins et au-delà. A chaque émission, Etienne enfourche son vélo et parcourt une vingtaine de kilomètres pour aller jusqu'aux villages voisins...On entend Radio mystère à Crénans, les Crosets, Vilards d'Héria... Etienne et ses copains chantent dans le poste, des morceaux de l'époque, racontent des blagues et font de la publicité pour les commerçants de Moirans qui les récompensent en leur offrant du comté ou des saucisses. Tout le monde écoute, y compris les gendarmes. Etienne Plaisantin est jeune. Il doit partir à la guerre. Dès son retour en 45, Etienne se remet à la radio clandestine. C'est la 2ème vie de Radio Mystère. Il reprend les chansonnettes avec Utel, les blagues et les publicités. Les auditeurs envoient un petit billet ou une pièce qu'ils glissent dans une enveloppe pour que Radio mystère diffuse leurs morceaux préférés. A l'époque, Moirans en Montagne a son disquaire. Etienne se fournit la plupart du temps chez lui. Lorsque le disque n'existe pas, ce sont des chanteuses qui se succèdent au micro de la radio clandestine. Annie imite Edith Piaf, Christiane chante « Fleur du Tyrol », le tube de l'époque à Moirans. Les moirantins découvrent alors des styles de musique qui ne sont pas encore allés jusqu'au fin fond du Jura, le flamenco par exemple. Là encore les gendarmes cherchent l'émetteur. En vain. En 47, Etienne rencontre Denise. Ils se marient. Il n'est plus temps de s'amuser, il faut faire vivre la petite famille. Etienne Plaisantin reste fidèle à ses passions. Il ouvre un commerce de disque, de radio et bientôt de poste de télévision. Notre passionné de technologie se met en 1957 à la télé. Il est le premier à avoir un poste à Moirans. C'est d'abord dans sa cuisine que les habitants peuvent regarder la petite lucarne. Puis Etienne Plaisantin fabrique un relais pour que tous les moirantins puissent recevoir la télévision, donc l'acheter. Mais Etienne revient à son premier amour au début des années 60 : Radio Mystère inonde à nouveau les petites montagnes autour de Moirans en Montagne. La formule est toujours la même. Mais cette fois, Etienne Plaisantin enregistre ses émissions sur bandes. Des bandes qui existent toujours... C'est en 1962 que Radio Mystère n'existera définitivement plus sur les ondes. Les gendarmes se font de plus en plus pressants. Etienne craint pour son commerce de télévision. D'une certaine manière, comme beaucoup de Français à l'époque, Etienne Plaisantin choisit entre la radio et la télévision. Radio mystère s'arrête quelques jours avant la visite officielle du Général De Gaulle à Moirans en Montagne. Surpris par la nuit vous propose de redécouvrir Radio Mystère avec son créateur, Etienne Plaisantin. (1ère diffusion le 1er février 2006)

L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......