LE DIRECT

Reconnaissances à Christian Gabriel/le Guez Ricord

1h15
À retrouver dans l'émission

Par Matthieu Bénézet Réalisation: Anne Fleury 1948-1988, ces dates pourraient faire un compte rond, sauf qu'il s'agit de l'existence d'un poète et d'un homme qu'elles bornent aujourd'hui. Il y a aussi un lieu, lieu de vie et lieu de mort : Marseille où nous sommes allés enregistrer ses amis poètes, écrivains, éditeurs, ses proches.On peut dire que les débuts de Christian Gabriel/le Guez Ricord furent flamboyants : à 17 ans il obtient le prix Paul Valéry. Très tôt il rentrera en contact avec ses aînés qui le saluèrent : Yves Bonnefoy, Bernard Noël ou Michel Deguy entre autres.Une bourse de la Caisse Nationale des Lettres, un séjour à la Villa Médicis semblent saluer des débuts prometteurs. C'était sans compter que Guez Ricord incarnait proprement la poésie, le poète. Il n'eut pas d'attitudes étranges, même s'il dut subir des hospitalisations en secteur psychiatrique, c'est le monde qui lui était, qui lui est étranger. Les Anges avec qui il dialogue, le séjour à Patmas le convaincront qu'il s'appelle aussi Gabriel au masculin et au féminin : Christian Gabriel/le Guez Ricord. Son oeuvre pour une grande part achevée nous parvient au compte-gouttes. C'est pourquoi la postérité de Guez Ricord ne fait que commencer- car il s'agit d'une des plus hautes figures littéraires que connut le XXème siècle. Archives : Philippe Chalignié

L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......