LE DIRECT

Vicq d'Azir, l'anatomie d'une mobilisation (2ème partie)

1h15
À retrouver dans l'émission

Par Alain Lewkowicz Réalisation : Gaël Gillon C'est le temps des réponses de la préfecture et des convocations aux guichets. C'est aussi le temps de la confrontation avec une administration préfectorale à la fois tatillonne et intraitable alors que les consignes changent tous les jours. L'arbitraire est de mise, tout dépend de l'humeur des fonctionnaires de police, des guichetiers et des chefs de salle. Et si les premières régularisations déclenchent chez les bénévoles du comité Vicq d'Azir un sentiment de victoire dans ce combat inégal, le grand nombre de refus provoque l'incompréhension et la colère. « Vous ne montrez pas assez de preuves de la scolarité de vos enfants », « vous ne montrez pas assez d'attachement avec la France » : autant de réponses injustes et floues qui se succèdent et qui viennent durcir la mobilisation des bénévoles. Et même si les doutes des uns et des autres augmentent les liens qui se sont tissés avec les familles de resserrent. On se voit, on se parle, on se protège. Mais la machine policière est imparable. Les arrestations et les expulsions s'intensifient à Belleville. Manifestation après manifestation les rangs des militants de la cause se dégarnissent. Fatigue ? Résignation ? A Vicq d'Azir, on veut croire que le combat continue.

L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......