LE DIRECT
Didier Chen

Filiations poétiques 2/2 La circoncision des mots

32 min
À retrouver dans l'émission

.

Didier Chen
Didier Chen Crédits : DR - Radio France

Voici ce qu’écrivait Thierry Leclère dans Télérama du mois de Mai 2010 : 

« Quand, Frank-Etienne, l'immense écrivain et dramaturge haïtien,  figure emblématique de la culture de l'île inscrit depuis plusieurs  années sur la liste des Prix Nobel putatifs, apparut à sa fenêtre  quelques heures après le tragique tremblement de terre du 12 janvier  2010, ce fut une ovation.  

Ses voisins de Delmas, ce quartier populeux de Port-au-Prince dans  lequel l'écrivain vit, depuis plus de trente ans, retranché derrière ses  hauts murs en « solitaire solidaire », comme il le dit lui-même,  saluèrent son apparition comme un don du ciel dans l'enfer des corps  écrasés, des maisons affaissées et des monceaux de gravats jonchant la  rue. L’information se répandit comme une trainée de poudre :  

« Le poète est vivant ! Le poète est vivant ! »  

L'invité

Didier Cahen est poète et essayiste ;   

il a publié plusieurs livres sur Edmond Jabès dont Edmond Jabès éd. Belfond, 1991, extraits traduits en anglais, allemand et italien ; Edmond Jabès « Poètes d’aujourd’hui » (Seghers, 2007) ;   

il a travaillé comme producteur à France Culture et tient actuellement la chronique Trans/poésie dans Le Monde des Livres. (Voir  plus bas « la bibliographie de l’invité ») 

Transition sonore

Le poème de Paul Celan, traduction Martine Broda, tiré du recueil "Dans la rose de personne"

"A UN QUI SE TENAIT DEVANT LA PORTE, un soir: à lui j'ouvre ma parole - : je le vois  trotter vers l'avorton, le mal le foutu, le frangin né dans la botte crottée du reître, avec  le membre  sanglant de Dieu, l'homoncule gazouillant. Rabbi, grinçai-je, Rabbi Loew : A celui-ci, circoncis le mot,  à celui-ci,  inscris le Rien  vivant au cœur,  à celui-ci, écarte les deux  doigts difformes pour une  parole de salut.  A celui-ci. .................. Ferme aussi la porte du soir, Rabbi. .................. Ouvre grand la porte du matin, Ra - -"  

Le livre de l'invité

Présentation de l'éditeur  "Le parcours initiatique d'un jeune écrivain à travers les relations    tissées avec Jabès, Derrida, du Bouchet, dans les années 1970 et    au-delà... en insistant sur la rencontre et sur la filiation.   

Né en 1950  dans une famille juive dite "assimilée", fanatique de   rock, l'auteur  découvre par hasard les grands critiques d'alors, alors   qu'il se  destinait à un travail de journaliste musical.   

La lecture de Derrida  l'ouvre à un monde insoupçonné : à la jointure de la pensée et du  judaïsme.   

Derrida lui fait découvrir Jabès, la poésie et le Livre. "Je  les ai   très vite rencontrés et aimés ; la part de l'aventure humaine est    indissociable du chemin d'écriture qui a alors commencé."   

Il rencontre  André du Bouchet à l'occasion de l'enregistrement du   Bon plaisir pour  France Culture où il travaille comme producteur.   L'oeuvre de du Bouchet  devient une source de réflexion inépuisable sur   la poésie.   

Il s'agit  donc de trois portraits de "pères spirituels", trois   grandes figures,  poètes, penseurs et juifs à des degrés divers. La   dimension biographique  et littéraire l'emporte clairement sur la part   critique.  

L'ouvrage a  cependant des visées "pédagogiques", à tout le moins   l'envie de rendre  accessible des auteurs réputés difficiles.  L'ambition  de ce livre est de  mieux nommer une aventure quasi  spirituelle et de  faire aimer ces  "figures paternelles".  

Bibliographie de l'invité

Voir la dernière diffusion

La dernière diffusion

15/12/2019 Filiations poétiques 1/2 Les pères que l'on se choisit

https://www.franceculture.fr/emissions/talmudiques/filiations-poetiques-12-les-peres-que-lon-se-choisit

L'équipe
Production
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......