LE DIRECT
Jean Baumgarten

La loi de la pluie : 2/2 Générations du texte.

32 min
À retrouver dans l'émission

.

Jean Baumgarten
Jean Baumgarten Crédits : DR - Radio France

Marc-Alain Ouaknin poursuit sa conversation avec Jean Baumgarten autour de la Légende de Honi "le traceur de cercle" et de la légende des Sept dormants d’Éphèse.

L'invité

L'invité

Auteur d'une œuvre importante, Jean Baumgarten  est Directeur de  recherche émérite au CNRS, Jean  Baumgarten. Ses travaux portent sur la  littérature yiddish et l'histoire  culturelle du monde ashkénaze.  

Il a publié chez Albin Michel Le Yiddish (2002), La Naissance du hassidisme (2006), Le Peuple des livres (2010), et, avec Yves Déloye, Les Désarrois d'un fou de l'État, Entretiens avec Pierre Birnbaum (2015).  et avec Céline Trautmann-Waller, Rabbins et savants au village : l'étude des traditions populaires juives : XIXe-XXe siècles, CNRS éditions, septembre 2014.

La légende de Honi "le traceur de cercle" selon le talmud de Babylone Ta'anit 23a.

La rédaction courante de la légende du sommeil de Honi nous est rapportée au nom de R. Yohanan : 

« Tous les jours de sa vie, le pieux Honi se tourmentait à cause du verset du Psaume (126,1) : « Quand l’Éternel ramenait les captifs de Sion, nous étions comme des gens qui ont fait un rêve ». 

Se pourrait-il, disait-il, que quelqu’un dormit soixante-dix ans ? 

Un jour qu’il allait en chemin, il rencontra un homme qui plantait des caroubiers. Il lui dit : au bout de combien de temps les caroubiers donnent des fruits ? L’homme répondit « au bout de 70 ans ! Honi lui dit : « es-tu sûr de vivre encore 70 ans pour que tu puisses en profiter » ? L’homme répondit « De même que lorsque je suis né j’ai trouvé des fruits sur les arbres que mes ancêtres avaient plantés, de même je les plante aujourd’hui pour que mes enfants, petits-enfants et mes descendants puissent en profiter. » 

Honi s’assit alors pour manger. Prenant son repas, Honi tomba dans un profond sommeil et il dormit, caché aux yeux du monde. 

Quand il se réveilla que son ânesse avait fait de très nombreux petits et il vit un homme qui récoltait des caroubiers. Il lui demanda : c’est toi qui les as plantés ? L’homme répondit non, je suis le petit fils de celui qui les a plantés. Il comprit qu’il avait dormit 70 ans. 

Il retourna à la ville et frappa à la porte de sa propre maison et demanda : « le fils de Honi est-il ici ? Non lui répondit-on, mais si tu veux il y a là le petit fils de Honi ! Il dit c’est moi Honi, אנא חוני, mais ils ne le crurent point ! Il se rendit alors à la maison d’étude et il entendit les maîtres dirent : « aujourd’hui le texte nous semble aussi clair qu’à l’époque où vivait Honi quand il nous donnait ses commentaires ! » Là encore il dit c’est moi Honi ! אנא חוני, mais encore une fois ils ne le crurent point.

Il tomba dans une profonde dépression. Les maîtres prièrent pour lui et il mourut ! 

(Traduction Marc-Alain Ouaknin)

Transition musicale

Livres cités dans l'émission

Jean Baumgarten, Bernard Heller et l’étude du Folklore juif .

http://www.academia.edu/29048811/Bernard_Heller_et_létude_du_folklore_juif

Jean Baumgarten, Rabbins et savants au village L'étude des traditions populaires juives XIXe - XXe siècle, Co- écrit avec Céline Trautmann-Waller, aux éditions CNRS, 2014.

Hayyim Nahman Bialik, Halakha et Aggada, éditions de L’Éclat, 2017.

Tableaux de Gérard Garouste autour du thème de Honi "le traceur de cercle".

Gérard Garouste
Gérard Garouste Crédits : Le pont de Varsovie - Radio France
Honi et le caroubier
Honi et le caroubier Crédits : Gérard Garouste - Radio France

Association "Notre-Dame des sept dormants d’Éphèse"

https://www.septchemins.net/

L'équipe
Production
Réalisation
À venir dans ... secondes ...par......