LE DIRECT
Pierre Henry Salfati

Ouvertures du commencement 1/2 La Tora et le premier mot

32 min
À retrouver dans l'émission

.

Pierre Henry Salfati
Pierre Henry Salfati Crédits : DR - Radio France

« Longtemps, je me suis couché de bonne heure. Parfois, à peine ma bougie éteinte, mes yeux se fermaient si vite que je n'avais pas le temps de me dire : « Je m’endors. » 

Ces deux phrases sont les deux premières d’À la recherche du temps perdu de Marcel Proust. Elles constituent ce que l’on nomme l’incipit, c’est à dire ce qui commence une œuvre et qui donnent la tonalité, qui intrigue, séduit, attire, ouvre des horizons d’attentes selon une formule chère aux classe de littérature.

Chaque roman et récit possède leur incipit, les œuvres musicales, les films aussi, et bien sûr les grands textes des traditions religieuses et spirituelles. Ainsi en va-t-il de la Bible hébraïque, de la Tora qui commence par une première lettre, un premier mot et une première phrase qui ouvrent ce texte. 

Un mot en hébreu de six lettres qui se prononce béréshit et qu’une certaine tradition largement partagée propose de traduire par « Au Commencement ». 

Mais est-ce vraiment une juste traduction de ce terme ? C’est à dire une traduction qui, avec justesse, rend justice à ce mot ? À son pouvoir dire qui dépasse de loin le seul fait d’être le début de quelque chose, l’origine, l’inauguration, l’amorce, l’éclosion ? 

L'invité

Pierre-Henry Salfati débute sa carrière au cinéma dans les années  1980. En 1989 sort _Tolérance_, avec Rupert Everett, et obtient déjà une  nomination aux Césars 1990, comme meilleure première œuvre.

Pierre-Henry Salfati n'est pas que réalisateur et documentariste,  puisqu' il signe le scénario de son propre film _Zadoc et le bonheu_r, et  en écrit d'autres pour Pavel Lounguine, avec Ligne de vie, et pour  Miguel Courtois, avec Un Ange

Pierre-Henry Salfati joue comme acteur dans Francorusse de Alexis Miansarow, où il interprète le  rabbin Menahim

Il est auteurs de plusieurs ouvrages dont Le destin de l'Occident , Athènes , Jérusalem  avec Jacques Attali

Voir Filmographie.

Pause musicale

L'ouverture de la flûte enchantée

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Le livre de l'invité

"Toutes les Bibles du monde font commencer « la » Bible par l’expression «  Au commencement ». 

L’expression est devenue tellement usuelle qu’il  peut sembler parfaitement incongru de préciser qu’en hébreu, le mot Bereshit, premier mot de la Torah hébraïque, n’a pour sa part jamais signifié «  Au commencement ». C’est tout simplement un mot qu’aucune langue ne  peut réellement traduire, on ne le trouve qu’une unique fois dans  l’ensemble du livre, aucune autre référence ne permettant de  circonscrire son sens littéral. 

A l’aide du commentaire de Rashi,  célèbre rabbin et exégète du xiie siècle, Pierre-Henry Salfati mène  l’enquête.

Il nous éclaire sur le contresens qui a émergé après la  traduction grecque de la Tora, la Septante, et sur ses conséquences  considérables dans l’imaginaire collectif occidental, et tente ici de  restituer le sens du texte origine." (Présentation de l'éditeur)

.
. Crédits : . - Radio France

Filmographie

2019 – Redford, L’ange blond, Arte 

"Je suis un acteur par métier, mais un militant par nature." Pur produit blond et hâlé de la côte californienne, Robert Redford, né en 1936, a dépassé l’image de sex-symbol qu’on cherchait à lui imposer en n’abdiquant jamais sa liberté.  

2017 – Lauren, d’ombre et de lumière, Arte 

Un portrait intimiste à la première personne, Lauren par Bacall !  

2015 – Martin Buber, Itinéraire d’un Humaniste,  Arte  

Découverte du Philosophe Martin Buber  

Il y a 50 ans disparaissait Martin Buber un des plus remarquables philosophes du XXe siècle. Penseur religieux, activiste politique et éducateur, il a largement influencé la plupart des penseurs d’Europe à la philosophie de l’autre, à la pensée de la rencontre et du dialogue. Buber intervint dans les grands débats de son temps comme la signification de l'existence humaine dans le monde moderne, le nationalisme, l'essence du judaïsme, le socialisme, le sionisme, et notamment la confrontation judéo-arabe. Ses visions pacifiques demeurent encore à être réalisées.  

2014 - Margherita S,  Arte 

La femme qui inventa Mussolini France 3 Septembre 2014 

Portrait de Margherita Sarfatti, qui fut la muse et la compagne « juive » de Mussolini pendant plus de 20 ans, entre 1913 et 1937 exerçant sur lui une forte influence et façonnant le personnage du «Duce». Des documents d'archives, des textes autobiographiques et des lettres d'amour permettent de retracer la vie de cette femme brillante et cultivée, qui écrivait les articles et les discours de Mussolini, rédigeant également sa biographie et inventant le mythe du «Duce». Margherita Sarfatti qualifiée par ceux qui la connaissaient de « femme la plus intelligente d’Europe » a également été une personnalité influente dans le domaine artistique dans son pays : elle a notamment créé le mouvement Novecento, insufflant son esthétique au fascisme. 

2014  - Le beau Danube Bleu – An Der Schonen Blauen Donau  Histoire d’une Valse, Arte.

Genèse, destin et gloire de ce « Beau Danube », qui fait encore le ravissement de plus d’un milliard d’auditeurs de par le satellite au premier de l’an lors du concert de Vienne. Or cette œuvre magistrale raconte un épisode incroyable de la vie de Johann Strauss devenu par sa musique véritable intercesseur politique entre la France, la Prusse et l’Autriche. Œuvre de paix s’il en faut le « Beau Danube Bleu » a bien failli pourtant ne jamais réchapper à son « assassinat » !  

2015  Repas de Famille  

Fiction : Avec les Chevaliers du Fiel, Noelle Perna, Lorella Cravotta etc. 

Une comédie tirée du spectacle des Chevaliers du Fiel.  

2014 - Der Letzte Mentsch - The Last Mentsch  

Fiction. Avec Mario Adorf et Hannelore Elsner WDR-SFR  

Marcus est un rescapé de l'holocauste. Pour survivre après la guerre, sa stratégie a consisté à oublier. Rien ne s'est passé, l'horreur n'a pas eu lieu, sa famille n'a pas été anéantie. Mais le vieil homme est rattrapé par le passé et il voudrait être enterré par les siens selon la tradition juive. A sa grande surprise, il doit d'abord prouver qu'il est bien juif. Avec Gül, une jeune Germano-Turque, il part à la recherche des preuves de son identité perdue.  

2013 L’invention de l’Occident : Jérusalem – Athènes, Arte  

Une fresque qui retrace le dialogue entre les civilisations grecques et juives. Une histoire passionnante, trop longtemps cachée, de la rencontre des racines juives et grecques de l'Occident, en compagnie de Moïse et d'Homère, la Bible dans une main, l'Iliade et l'Odyssée dans l'autre. Des textes incontournables, dont le croisement fonde les valeurs essentielles des civilisations occidentales, de la liberté et des droits de l'homme.  

2013 L’invention de l’Occident : La Bible d’Alexandrie,  Arte  

C’est à Alexandrie que le dialogue judéo-grec prend sa dimension la plus impressionnante. Trois siècles avant l’invention du christianisme, les juifs d’Alexandrie "inventent" la Bible : ils traduisent la Tora en grec ! Cet événement de taille a lieu dans l’indifférence générale, alors que toute notre civilisation, pour le meilleur et pour le pire, y trouve sa source. Cette nouvelle hybridation conduit à une doctrine nouvelle : le christianisme. Au même moment, Euclide met au point ses Éléments, second best-seller de l’humanité jusqu'à nos jours. À Alexandrie, une grande part de la sagesse juive se convertit à la science grecque. Cette fusion judéo-grecque conduit à une vision de la raison scientifique qui va à l'encontre du paganisme et la religiosité monothéiste qui gagne les consciences. En même temps, Alexandrie engendre la mondialisation du marché. Curieusement, les derniers avatars de cette double mixité judéo-grecque, née à Alexandrie, se nomment aujourd’hui, laïcité et économie de marché.  

2012 Je suis venu vous dire...  

Gainsbourg par Ginzburg 

Une autobiographie réinventée en donnant la parole à Serge Gainsbourg, à la première personne, en utilisant simplement tout ce qu’il a dit aux uns et aux autres, que ce soit édité ou que cela soit toujours inédit. En l’entendant autrement, usant de tous ses sous entendus, parfois passés inaperçus, en reconstruisant, en réaménageant autant que faire se peut, mais le laissant se raconter là où on ne l’attendrait pas. Un film en forme d’épure, à la manière où il semblait vouloir le faire lui-même quand il en a eu l’opportunité.  

2010 - Mahler, d’un pas mesuré  

Fiction : Avec Eric Frey, Marianne Anska, Serge Feuillard 

1910. Gustav Mahler apprend la liaison de son épouse, un peu délaissée, avec l'architecte Walter Gropius qui s'illustrera dans le Bauhaus. Il en souffre profondément et craint qu'Alma le quitte. Pour trouver une solution, il lit la Bible et rencontre en Hollande Sigmund Freud pour trouver une solution à ce problème conjugal. 

2010 Jerusalem(s),  Arte 

Jérusalem : la Vieille Ville, un décor millénaire où le spectacle ne s'interrompt jamais, où visiteurs et habitants sont les acteurs d’une incroyable comédie humaine. Trois guides touristiques, spécialistes de la ville trois fois Sainte, arpentent avec autant d’aisance la Tora, les Évangiles ou le Coran. Maniant humour et franc-parler, ils nous emmènent dans les méandres des quartiers juifs, arabes et chrétiens et nous racontent des histoires différentes. Ou plutôt, trois versions d’une même histoire. De malentendus en quiproquos, de syndrome de Jérusalem en bagarre généralisée, de situations absurdes en cérémonies étranges, ce film nous fait découvrir Jérusalem comme nous ne l’avons jamais vue ; et au détour d’une ruelle, à la sortie d’un lieu saint, laisse éclater les questions fondamentales... Et si la solution était dans la rue ? Et si tout le monde disait finalement la même chose ?  

2009 Talmud  Arte 

Le Prix Farel récompense un film retraçant l'histoire du Talmud  

Ce documentaire retrace l'histoire du Talmud, réceptacle de millénaires de sagesse juive... Un film passionnant sur les transformations et les permanences de la pratique religieuse. 

2009 « Une brève histoire de l’avenir » France 2  

L'économiste Jacques Attali nous livre sa vision du monde pour les 50 prochaines années. D'abord la prolongation pendant encore 20 ans de la domination de l'empire américain. Puis le retrait américain au profit de 11 puissances qui vont dominer le monde, au détriment des américains, mais sans qu'aucune ne parvienne à prendre la tête. Ensuite, surviendront une victoire de l'empire marchand sur l'empire politique, c'est "l'hyper-empire" au détriment des États dépassés, puis les inégalités, la violence, la solitude en raison de la disparition des États et donc du droit. Enfin, et si nous échappons à "l'hyper-conflit", ce serait, et certains signes sont déjà présents, la survenance de "l'hyper-démocratie", fondée sur un fonctionnement politique qui s'échelonne du local au mondial et sur l'économie de la gratuité, l'altruisme, qui est pour Attali la seule solution pour éviter la survenance des drames, voire la fin de l'histoire.  

2005 La Neuvième  Arte – France 5  

Ce document pose la question de la musique comme langage universel ? 

Prix du festival de Hambourg 2005 (Meilleur Documentaire), 

2005  Rendez vous avec François Mitterrand France 5    

Entre 1982 et 1986, François Mitterrand, depuis son bureau de l’Élysée s’adresse à un psychanalyste, Ali Magoudi. Il accepte que ces séances soient filmées. Jamais, quelles que fussent les circonstances, il n'a décommandé ces rendez-vous. Vingt ans après, Ali Magoudi « analyse » ces propos inédits, traquant les lapsus, les silences révélateurs, décryptant les arcanes de l'inconscient présidentiel qui serpente autour de l'enfance, la jeunesse, le rapport à la mère modèle tutélaire et source d'inspiration, le commerce avec la mort et, en filigrane, la maladie et son évolution dont, à l'époque, seul François Mitterrand sait ce qui l'attend. 

2003 Homo televicus – Histoire du téléspectateur (2x50’) France 5  

Deux documentaires pour saisir l'évolution du lien entre le téléspectateur et sa télévision. Un regard sociologique, distancié et pertinent sur le téléspectateur est-il possible ? La télévision a-t-elle le pouvoir d'aller elle-même au bout des problématiques essentielles qu'elle contient ?  

2002 San Nicandro Arte  

1931 dans l'Italie mussolinienne, San Nicandro, une petite commune rurale de la région des Pouilles, abrite une communauté de paysans pauvres et illettrés qui pratiquent chaque année le culte de ses saints. Leur sage, Donato Manduzio, est un mutilé de la guerre de 14 qui a appris à lire et à écrire pendant son séjour à l'hôpital. Paralysé de la jambe droite, il échappe au désespoir grâce à la lecture et à son rôle de guérisseur. C'est en lisant l'Ancien Testament qu'il se sent soudain en totale affinité spirituelle avec les Hébreux qu'il croit anéantis depuis des siècles. Il redécouvre les enseignements de la Torah qu'il communique à ses parents et amis, faisant ainsi des disciples parmi 23 familles. Coupés du monde dans ce petit village, les "Sabbatini" pensent être les seuls adeptes au monde de cette croyance et réinventent le judaïsme jusqu'à ce qu'ils découvrent qu'il existe d'autres juifs, à Rome et même ailleurs. Ils décident alors, d'officialiser leur confession.  

2002 Golem, Golems – Le futur n’a plus besoin de nous, Arte  

Présente différents travaux de chercheurs connus en matière de robotique et d'intelligence artificielle évolutionnaire, mêlés à des rappels historiques et iconographiques relatifs à la tradition hébraïque du Golem. On peut penser que les sujets scientifiques sont trop ardus pour être présentés aux téléspectateurs sans fioritures. On peut penser aussi que la Cabale et le Golem sont des sources intéressantes à évoquer pour mieux comprendre la recherche moderne d'intelligences de moins en moins humaines. Reste que le film laissait une impression de malaise, due au fait qu'il mêlait intrépidement une vraie documentation et le fantasme le plus débridé. Il est certain que la montée progressive de robots et réseaux susceptibles comme tous les artefacts d'échapper à leurs créateurs, peut poser des questions.  

2001 La Passion selon San Antonio  

Plongée intimiste dans la vie de Frédéric Dard. Sa maison à Fribourg semble une chapelle dédiée à la mémoire de Saint Antoine de Padoue ! Son meilleur supporter n’est autre que l’Evêque de Fribourg, Monseigneur Mamie en personne qui évoque son ami comme un saint véritable !!!  

2000 Rubans, Rosette et Canapés 

Des Racines et des Ailes – France 3   

Grande et petite histoire de la Légion d’Honneur . D'un côté, Philippe de Susbielle, Officier de la Légion d'Honneur, dernier représentant d'une lignée d'officiers supérieurs qui, de génération en génération, sans discontinuer depuis Napoléon, sont tous décorés de la Légion d'Honneur. Une tradition qui s'arrête avec lui, puisqu'aucun de ses deux fils n'a embrassé de carrière militaire, et les deux ne feront rien pour mériter une médaille à laquelle ils n'ont d'autres considérations qu'ironiques. De l'autre, Madame Apaulard, professeur en province, présidente d'une association d'aide à la réinsertion, qui vient d'être promu Chevalier. Une distinction à laquelle elle ne s'attendait pas. Du fait de cette nomination elle va devoir elle aussi organiser sa remise de médaille. Il faut trouver un parrain et aller chercher à l'hôtel des Monnaies à Paris sa médaille. Un choc pour sa famille de gens simple qui tous, enfiévrés à l'annonce de cette nouvelle étonnante, feront tout pour lui rendre le plus bel hommage qui soit.  

2000 - Le Jazzman du Goulag, France, Allemagne  

Emmy Award 2ooo  

Golden Gate Award  

Prix Italia 

Ondas de Barcelone 

Grand Prix Festival de Prague 

Grand Prix Festival de Montréal Grand Prix Festival de Lublin et 28 Prix internationaux 

Ce film retrace le destin hors normes d’Eddie Rosner, premier jazzman de l’État communiste, enfant prodige, un des plus jeunes trompettistes de jazz de l’Europe des années vingt, celui qu’Armstrong lui-même surnomma "l’Armstrong blanc". Chassé par les nazis qui le qualifièrent de "musicien dégénéré", et institué musicien d’État par Staline avant d’être précipité au goulag, Rosner le juif errant a traversé l’histoire du jazz, celle de l’Europe, celle de l’empire soviétique où il a tout connu, la gloire, l’exil, l’horreur, le génie et la misère. Avec force documents inédits et films d’archives, associés aux précieux témoignages de proches du musicien, ce film nous fait découvrir une biographie oubliée, tout à tour fascinante, pathétique et glorieuse, celle d’un homme-légende à la personnalité attachante et généreuse, qui a tout eu et tout perdu, sauf son profond amour du jazz.  

1999 Mon Trésor  France 3  

Sur les pas des huissiers du Trésor Public – 

1998 Les Animaux et la Guerre  

Ce film remarquable se propose de témoigner de la mémoire de ces "héros malgré eux". De découvrir, à travers des images d'archives des conflits du XXe siècle, le rôle que ces chiens, chevaux, pigeons, dromadaires, éléphants, cétacés, enrôlés involontaires, ont joué dans les principaux conflits de ce siècle. Film d'archives, "Les Animaux et la Guerre" nous renvoie directement à l'absurdité guerrière des hommes et à leur capacité illimitée à multiplier les stratégies et à trouver des solutions toujours plus machiavéliques pour nuire à l'adversaire.  

Il ne s'agit pas uniquement d'un film historique mais d'un documentaire mêlant à la fois poésie, dramaturgie, pédagogie et histoire. Dauphins torpilles, pigeons photographes, oies sentinelles, éléphants bulldozers, chiens poseurs de mines, singes pilotes, porcs incendiaires, mulets artilleurs, chevaux fantassins, mouettes radar ou phoques kamikazes... La liste est longue de ceux, parmi les animaux, qui ont laissé leur vie au feu de la guerre des hommes les ayant livrés à leur propre folie.  

Prix du Prince Laurent de Belgique  

1998 Fragments d’un discours éthologique  

Histoire de l’éthologie en compagnie de Boris Cyrulnik. - Arte  

1995 Zadoc et le bonheur  

Fiction : Avec Berdanette Laffont, Tcheky Karyo , Liane Foly 

Zadoc, à 40 ans, ne sait pas ce que peut être le bonheur. Il est drôlement fichu. Le bon Dieu lui a taillé un drôle de costume. Mais tout cela ne l'empêche pas de s'obstiner dans la pensée qu'un jour le ciel lui sera favorable et lui permettra de découvrir l'amour. Sa destinée le conduira dans une série d' aventures plus burlesques les unes que les autres au bout desquelles il ne craint pas de prendre Dieu à parti et de le défier.  

1990 TOLERANCE  

Fiction : Avec Ugo Tognazzi, Rupert Everett, Anne Brochet, Catherine Samie. 

A la fin du XVIIIème siècle, sous le Directoire, Tolérance, jeune épouse de Marmant, petit nobliau italien ayant survécu à la tourmente de la Révolution française, reçoit en héritage de son vieil oncle d'Angleterre un ermite d'ornementation, Assuérus, sale et sauvage, qui pratique le jeûne et l'ascétisme. Avide de nourritures spirituelles, Tolérance espère trouver auprès de lui motifs à élever son âme. Marmant, par contre, est un épicurien qui s'adonne avec faste à son passe-temps favori, la gastronomie. Exaspéré par l'intérêt que sa femme voue à Assuérus, il transforme ce dernier en un dandy du nom de Horace Walop, qui se révèle un dangereux tartuffe et redoutable séducteur...  

César 1990 

Prix du Meilleur Scenario 1990  

1995 Azzedine Alaïa  France 3

Portrait du couturier -  

1994 Un Ballo in Maschera  

Pavarotti et l’Opéra de Verdi - France 3  

1992 Toute la mémoire des sons  

La Sonothèque de la B.N - France 3  

1991 Léonard mon ami  

Les derniers jours de Léonard de Vinci au Clos Lucet d’Amboise.  

1988 Albert 

Fiction 

Un matin une paysanne découvre qu’un arbre magnifique a poussé au milieu de son champ. Le plus étrange dans l’affaire c’est que l’arbre répand un parfum quel connaît bien, Armani, celui d’Albert le séducteur du village disparu mystérieusement plusieurs mois plus tôt.  

1988 Amnésia 

Fiction 

Prix Clermont-Ferrand Prix Canal  

Prix Chamrousse 

14 autres distinctions  

Nous sommes en 1901, le professeur Humlum, inspiré par des récits de rescapés de noyade qui témoignent avoir vu défiler leur vie sous leurs yeux, décide de sauver les amnésiques en les approchant de la noyade.  

1985 Kubyke 

Grand Prix Festival d’Aix en Provence  

Fiction  

Un péplum tourné en latin d’après une nouvelle du poète Horace, mettant en scène un joueur de dés sous l’Empire, saisi de velléités politique et se rêvant César.  

1984 Le Fol de Verre 

Prix de Rome 

Villa Médicis 1985-86  

Fiction  

Venise au XVIIIe siècle, un collectionneur de cristal dont la demeure est remplie des pièces les plus rares se met en ménage avec une cantatrice amoureuse de la musique de Monteverdi. Si le verre ne résiste pas aux trilles, l’amour résistera t il ?  

1983 La Fonte de Barlaeus

Sélection Officielle Cannes 83 

Prix Jean Vigo 1883  

Fiction Avec Roland Dubillard 

Gaspard Barlaeus, médecin de campagne, redoute le feu et le soleil car il se croit fait de beurre. Une nuit, il fait un cauchemar qui s'avère prémonitoire et... lentement, le soleil enclenche sa disparition. L'auteur s'est inspiré d'un fait divers, au XIXe siècle.  

L'équipe
Production
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......