LE DIRECT

Le parti pris des hommes

32 min
À retrouver dans l'émission

Au cœur de la fête de Kippour est lu le texte du prophète Jonas. Pourquoi ce texte en ce jour du Pardon ? Que vient dire ce grand poisson qui avale Jonas et dont l'image de la baleine a essaimé dans les arts et la littérature ? Quelle interprétation donnée après que le sens ce soit cristallisé de manière théologique dans le christianisme ? C'est pour répondre à ces questions que Marc-Alain Ouaknin reçoit le philosophe et traducteur Marc de Launay pour évoquer ensemble un petit livre d'une immense densité et profondeur de Gershom Scholem intitulé Sur Jonas paru aux éditions Hermann.

Programmation musicale et archive

L'invité
Marc de Launay est chercheur au CNRS en philosophie (Archives Husserl de Paris - ENS-Ulm), et traducteur de philosophie allemande.

Ses domaines de recherche touchent essentiellement à la philosophie allemande post-kantienne : Nietzsche, les différents courants du néokantisme ­ école de Marbourg, école de Bade ­ les théories de l'herméneutique depuis Schleiermacher, les judaïsmes allemands au tournant du XIXe siècle, et l'herméneutique biblique.

Bibliographie de l'invité
Parmi ses dernières publications :

- Qu’est-ce que traduire ? (Vrin, 2006)

- Lectures philosophiques de la Bible : Babel et logos (Hermann, 2007).

Livre commenté dans l'émission

a
a Crédits : a

Gershom Scholem "Sur Jonas" Livre préfacé et raduit par Marc de Launay
"Les textes traduits ici proviennent tous des Journaux et Notes de jeunesse de Gershom Scholem. Ils ont été écrits entre 1917 et 1919. Réformé pour raisons «psychiatriques», Scholem rend souvent visite à Benjamin à Berne, et, à son contact, cherche à développer une conception du langage, et, notamment, du langage biblique, à l'occasion des traductions qu'il fait de certains cantiques de lamentation. On trouve ainsi un écho direct de ses discussions avec Benjamin, sur la «justice divine» comme sur la notion d'«expérience vécue» dont Buber est, du côté juif, avec Rosenzweig, le principal représentant. À cette «expérience», Scholem veut opposer la position qu'il adoptera définitivement, celle du philologue-historien. Dans cette perspective, il esquisse une conception du temps où le prophétisme et le messianisme jouent un rôle de premier plan, ce que montre son commentaire du prophète Jonas.

Bien qu'il s'agisse de textes de jeunesse - Scholem est né en 1897, il a donc tout juste vingt ans -, ils donnent une vue exacte du programme qu'il se fixe et qu'il réalisera sans jamais dévier, ainsi que de l'atmosphère qui régnait au sein du judaïsme allemand au début du siècle dernier"

[Présentation de Marc de Launay]

Emissions proposées à la réécoute en lien avec l’émission :

  • A propos du livre de Jean-Jacques Felstein, Dans l'orchestre d'Auschwitz

La musique et le silence de la Shoah : Talmudiques du 31 mai 2015

  • A propos de Benjamin Gross

Au début de l'émission Talmudiques du 2 février 2015, Benjamin Gross témoigne de sa rencontre avec André Neher,

L'équipe
Production
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......