LE DIRECT
Rabbin Yeshaya Dalsace

Nettoyage de printemps !

33 min
À retrouver dans l'émission

La fête de Pessah, la Pâque juive, est le temps du grand nettoyage de printemps. Quelles en sont les sources bibliques, talmudiques et philosophiques? Au-delà de l'aspect populaire de cette coutume, qu'elle en est la signification profonde?

Rabbin Yeshaya Dalsace
Rabbin Yeshaya Dalsace Crédits : D.R.

KAFKA

"Les fêtes juives étaient aussi un événement très important dans la vie familiale des Kafka. Ainsi la fête de la Pâque était-elle associée à toute une série de nouvelles tâches ménagères. Mme Kafka commençait par ranger dans les armoires et les crédences la vaisselle et la porcelaine de tous les jours.

Puis avec une grande corbeille, nous montions au grenier, où se trouvaient la vaisselle et la porcelaine réservées pour les jours de fête. Nous descendions le tout, le lavions scrupuleusement, avant de l'utiliser pour toute la durée des festivités. Nous mangions tous du matsot1, à l’exception de Franz Kafka qui visiblement n’aimait pas cela, c’est en tout cas ce que l’on racontait dans la famille. Durant cette période de fêtes, Franz ne changeait en rien ses habitudes, il lisait, travaillait, il ne faisait rien de particulier. A l’époque, à partir du matsot, on préparait aussi une friandise, le mazze loks, qui était une sorte de pudding. Franz adorait manger du mazze loks.

Et puisque nous en sommes à parler gourmandise, je dois ajouter que Franz aimait aussi les épinards. Dès que ce légume faisait son apparition sur les marchés au printemps, il se retrouvait presque quotidiennement dans les assiettes des Kafka, accompagnant la viande ou d’autres plats encore."

Anna Pouzarova, j'ai connu Franz Kafka, Actes Sud, Solin. p. 80

CANETTI

"Le grand nettoyage de la maison se faisait avant Pessah, Pâque. On mettait tout sens dessus dessous, rien ne restait à sa place ; le nettoyage commençait de bon matin, il durait, je crois, près de deux semaines et le plus grand désordre régnait pendant tout ce temps. Personne ne s’occupait plus de vous, vous vous trouviez sans arrêt sur le chemin de quelqu’un, on vous poussait sur le côté ou on vous envoyait promener, à peine si vous aviez le droit de jeter un bref coup d’œil dans la cuisine où se préparaient tant de choses intéressantes. Ce que j’aimais le mieux, c’étaient les œufs bruns que l’on faisait cuire dans le café pendant des journées entières.

Pour le Séder, la longue table était installée et dressée au salon ; peut-être était-ce en prévision de pareilles festivités que la pièce avait été conçue si grande, il y avait énormément de monde autour de la table. La soirée avait toujours lieu chez nous et réunissait toute la famille-L’usage voulait que l’on fît entrer deux, trois étrangers, des passants que l’on installait à la table de fête et qui participaient à tout."

Elias Canetti, La Langue sauvée : Histoire d’une jeunesse (1905-1921), Albin Michel, p. 36.

****

L'invité

Yeshaya Dalsace est rabbin de la communauté Dor vador à Paris.

Il suit des études de droit à Paris, puis de théâtre au Théâtre National de Chaillot avec Antoine Vitez. Il enseigne la dramaturgie à l’Université hébraïque durant quelques années. Yeshaya Dalsace est titulaire d'un Master israélien d’études juives et d'un diplôme rabbinique (Makhon Schechter). Il est le créateur et le rédacteur du site francophone Massorti.Com, Il donne de nombreuses tant en France qu'à l'étranger.

****

Programmation musicale

****

Site de la communauté Dor vador

http://dorvador.org/spip.php?page=sommaire

****

Autres émissions avec le rabbin Yeshaya Dalsace

Le miracle de Hanoukka: 1/2 Pour en finir avec le "Dieu des armées" !

Le miracle de Hanoukka : 2/2 La rencontre des calendriers !

Judaïsme et écologie 1/2 : "L'homme est un arbre des champs"

Judaïsme et écologie 2/2 : "Le livre de Noé"

Hanoukka et la naissance du Talmud.

Une leçon de Talmud : se construire en cheminant dans les textes.

Pessah au cinéma : est-ce bien sérieux ? 1/2.

Pessah au cinéma : 2/2.

L'équipe
Production
Réalisation
À venir dans ... secondes ...par......