LE DIRECT
Rabbin Yeshaya Dalsace

Les explorateurs de la Bible.

32 min
À retrouver dans l'émission

...

Rabbin Yeshaya Dalsace
Rabbin Yeshaya Dalsace Crédits : DR

Qu’est-ce que l’art ? Que nous apportent les artistes ?

« L’œuvre d’art, disait le philosophe Alain, ne relève pas de la catégorie de l’utile. Si l’on veut juger de sa valeur, on doit donc se demander non à quoi elle peut nous servir, mais de quel automatisme de pensée elle nous délivre. »

Cette citation du philosophe Alain, que j’ai rencontrée un jour en ouverture d’Un  cœur intelligent d’Alain Finkielkraut, m’invita à penser que l’étude nous offre une expérience semblable.

En effet, je crois profondément que l’étude est une œuvre d’art. Non parce qu’elle nous apprend quelque chose, ce qui est toujours le cas, mais aussi parce qu’elle nous apprend à désapprendre, à nous défaire d’un savoir définitif, parce qu’elle nous délivre de nombreux automatismes de pensée, et nous conduit ainsi sur des chemins nouveaux, inexplorés, nous invitant à nous questionner et, en quelque sorte, à faire de nous des explorateurs de l’esprit et du monde. 

L’étude tout comme l’art « nous offrent d’autres yeux, et comme dit Proust nous permet de voir l’univers avec les yeux d’un autre, de cent autres, de voir les cent univers que chacun d’eux voit, que chacun d’eux est, ce qui constitue le seul véritable voyage et seul bain de Jouvence ».

Explorateurs de l’esprit soit, mais qu’est-ce qu’exactement un explorateur ? Une exploratrice ?

Pour répondre à cette question il m’a semblé intéressant de relire un passage biblique appelé par la tradition de ses lecteurs : « Les explorateurs », ou pour d’autres « le complot des explorateurs », et pour d’autres encore « la faute des explorateurs ».

Le texte raconte la crise qui se produisit au bout de la première année de la marche des hébreux dans le désert. 

Nous sommes au chapitre 13 du Livre des Nombres. Dieu recommande à Moïse, ou selon d’autres versions laisse à Moïse l’initiative, d’envoyer des hommes pour explorer le pays de Canaan promis aux enfants d’Israël. 

On choisit ces explorateurs au nombre de douze. Le texte prend soin de nous donner le nom de chacun, le nom de son père et de sa tribu. Ce ne sont donc pas des anonymes. Parmi les douze, il y a Kalev et Josué. 

A leur retour ces explorateurs, à l’exception de Kalev et de Josué, dans le récit qu’ils font de leur exploration, bafouent la terre en la déclarant certes promise à Israël mais terre dans laquelle ils ne pourront ni entrer, ni vivre. Car si elle est fertile, elle est aussi une terre qui tue ou dévore ses habitants, une terre qui les use ; terre habitée et gardée par des hommes trop forts pour eux. 

Le peuple entendant ce discours se met à désespérer. Les dix explorateurs médisants meurent alors frappés d’étrange maladie.  

Médisance, perte de confiance, manque de courage, découragement de ceux à qui ils s’adressent, tout cela construit la « faute » dite des explorateurs. Elle est si importante qu’elle va bousculer le calendrier de la liberté. Alors qu’après la sortie d’Égypte, il aurait pu, après seulement un an de marche, entrer immédiatement dans la terre de la Promesse, le peuple va devoir errer pendant quarante ans dans le désert en proie à la faim, la soif, la chaleur, le découragement, les scorpions, et les serpents, sans compter la peur des hommes armés des autres peuples traversant la même contrée."

Pour approfondir ce texte et la question des explorateurs Marc-Alain reçoit le Rabbin Yeshaya Dalsace.

L'invité

Yeshaya Dalsace est  devenu rabbin après exercé le travail de  journaliste, comédien et metteur en scène, et après  des études de droit à Paris, puis de théâtre au Théâtre National de Chaillot  avec Antoine Vitez. D'abord journaliste à  Kol Israël, il enseigne la dramaturgie à l’Université hébraïque durant  quelques années, et  ajoute à sa formation un Master israélien d’études juives (Mahon Schechter,  thèse sur judaïsme et écologie) et un diplôme rabbinique de cette même institution.  On peut retrouver quelques unes de ses conférences et enseignements qu'il donne dans le monde entier et dans sa communauté Dor vador, sur le site Akadem.

Site de Dor vador,  communauté Massorti de l'est Parisien.

https://www.dorvador.org/spip.php?page=sommaire

Transition sonore

György Ligeti, Mystère du Macabre. Barbara Hanniggan et London Symphony Orchestra, direction Simon Rattle.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Texte du chapitre 13  et 14 du livre des Nombres.

Chapitre 13

1.           Et l’Éternel parla à Moïse, en disant :

2.           Envoie des hommes pour explorer [latour] le pays de Canaan, que je donne aux enfants d'Israël. Vous enverrez un homme de chaque Tribu de leurs pères, tous des principaux d'entr'eux.

3.           Moïse donc les envoya du désert de Paran, selon le commandement de l’Eternel ; et tous ces hommes étaient chefs des enfants d'Israël.

4.           Et ce sont ici leurs noms : De la Tribu de Ruben, Shamoua, fils de Zakhour.

5.           De la Tribu de Siméon, Saphat, fils de Hori.

6.           De la Tribu de Juda, Kalèv, fils de Yéphounné.

7.           De la Tribu d'Issakhar, Yigueal, fils de Joseph.

8.           De la Tribu d'Ephraïm, Osée, fils de Noun.

9.           De la Tribu de Benjamin, Palti, fils de Raphou.

10.         De la Tribu de Zevouloun, Gaddiel, fils de Sodi.

11.         De l'autre Tribu de Joseph, [savoir] de la Tribu de Manassé, Gaddi, fils de Soussi.

12.         De la Tribu de Dan, Hammiel, fils de Guemalli.

13.         De la Tribu d'Aser, Séthor, fils de Michaël.

14.         De la Tribu de Naphthali, Nahbi, fils de Vaphsi.

15.         De la Tribu de Gad, Guéouel, fils de Maki.

16.         Ce [sont] là les noms des hommes que Moïse envoya pour explorer [latour] le pays. Or Moïse avait nommé Osée, fils de Noun, Josué.

17.         Moïse donc les envoya pour explorer le pays de Canaan, et il leur dit : Montez de ce côté vers le Midi, puis vous monterez sur la montagne.

18.         Et vous verrez quel est ce pays-là, et quel est le peuple qui l'habite, s'il est fort, ou faible ; s'il est en petit ou en grand nombre.

19.         Et quel est le pays où il habite, s'il est bon ou mauvais ; et quelles [sont] les villes dans lesquelles il habite, si c'est dans des tentes, ou dans des villes closes.

20.         Et quel est le terroir, s'il est gras ou maigre, s'il y a des arbres, ou non. Ayez bon courage, et prenez du fruit du pays. Or c'était alors le temps des premiers raisins.

21.         Étant donc partis, ils examinèrent le pays, depuis le désert de Tsin jusqu'à Réhob, à l'entrée de Hamath.

22.         Ils montèrent donc vers le Midi, et vinrent jusqu'à Hébron, où étaient Ahiman, Shésaï, et Talmaï, issus de ‘Anak. Or Hébron avait été bâtie sept ans avant Tsohan d'Egypte.

23.         Et ils vinrent jusqu'au torrent d'Eshkol, et coupèrent de là un sarment de vigne, avec une grappe de raisins ; et ils étaient deux à le porter avec un levier. Ils apportèrent aussi des grenades et des figues.

24.         Et on appela ce lieu-là Nahal-Eshkol ; à l'occasion de la grappe que les enfants d'Israël y coupèrent.

Giovanni Lanfranco, 1582-1647.
Giovanni Lanfranco, 1582-1647. Crédits : DR

25.         Et au bout de quarante jours ils furent de retour du pays qu'ils étaient allés reconnaître.

26.         Et étant arrivés, ils vinrent vers Moïse et Aaron, et vers toute l'assemblée des enfants d'Israël, au désert de Padan en Kadèsh; et leur ayant fait leur rapport, et à toute l'assemblée, ils leur montrèrent du fruit du pays.

27.         Ils firent donc leur rapport à Moïse, et lui dirent : Nous avons été au pays où tu nous avais envoyés ; et véritablement c'est un pays découlant de lait et de miel, et c'est ici de son fruit.

28.         Il y a seulement ceci, que le peuple qui habite au pays est robuste, et les villes sont closes, [et] fort grandes ; nous y avons vu aussi les enfants de ‘Anak.

29.         Les Amalécites habitent au pays du Midi ; et les Hitéens, les Jébuséens, et les Amorréens habitent en la montagne ; et les Cananéens habitent le long de la mer, et vers le rivage du Jourdain.

30.         Alors Kalèv fit taire le peuple devant Moïse, et dit : Montons hardiment, et possédons ce pays-là, car certainement nous y serons les plus forts.

31.         Mais les hommes qui étaient montés avec lui, dirent : Nous ne saurions monter contre ce peuple-là, car il est plus fort que nous.

32.         Et ils décrièrent devant les enfants d'Israël le pays qu'ils avaient examiné, en disant : Le pays par lequel nous sommes passés pour le reconnaître [est] un pays qui consume ses habitants, et tout le peuple que nous y avons vus, sont des gens de grande stature.

33.         Nous y avons vu aussi des géants, des enfants de ‘Anak, de la race des géants ; et nous ne paraissions auprès d'eux que comme des sauterelles.

Nicolas Poussin, L'automne, ou les raisins rapportés de la Terre Promise. 1660-1664
Nicolas Poussin, L'automne, ou les raisins rapportés de la Terre Promise. 1660-1664 Crédits : Musée du Louvre.

Chapitre 14

1.           Alors toute l'assemblée s'éleva, et se mit à jeter des cris, et le peuple pleura cette nuit-là.

2.           Et tous les enfants d'Israël murmurèrent contre Moïse et contre Aaron ; et toute l'assemblée leur dit : Plût à Dieu que nous fussions morts au pays d’Égypte, ou en ce désert! plût à Dieu que nous fussions morts!

3.           Et pourquoi l’Éternel nous conduit-il vers ce pays-là, pour y tomber par l’épée ; nos femmes et nos petits enfants seront en proie. Ne nous vaudrait-il pas mieux retourner en Égypte ?

4.           Et ils se dirent l'un à l'autre : établissons-nous un chef, et retournons en Égypte.

5.           Alors Moïse et Aaron tombèrent sur leurs visages devant toute l'assemblée des enfants d'Israël.

6.           Et Josué, fils de Noun, et Kalev, fils de Yefouné, qui étaient de ceux qui avaient examiné le pays, déchirèrent leurs vêtements ;

7.           Et parlèrent à toute l'assemblée des enfants d'Israël, en disant : Le pays par lequel nous avons passé pour le reconnaître est un fort bon pays.

8.           Si nous sommes agréables à l’Éternel, il nous fera entrer en ce pays-là, et il nous le donnera. C'est un pays découlant de lait et de miel.

Bible latine XVIe siècle
Bible latine XVIe siècle Crédits : DR

9.           Seulement ne soyez point rebelles contre l’Éternel, et ne craignez point le peuple de ce pays-là; car ils seront notre pain; leur protection s'est retirée de dessus eux, et l’Éternel est avec nous; ne les craignez point.

10.         Alors toute l'assemblée parla de les lapider ; mais la gloire de l’Éternel apparut à tous les enfants d'Israël au Tabernacle d'assignation.

11.         Et L’Éternel dit à Moïse : Jusques-à quand ce peuple-ci m'irritera-t-il par mépris, et jusques-à quand ne croira-t-il point en moi, après tous les signes que j'ai faits au milieu de lui?

12.         Je le frapperai de mortalité, et je le détruirai ; mais je te ferai devenir un peuple plus grand et plus fort qu'il n'est.

13.         Et Moïse dit à l’Éternel : Mais les Égyptiens l'entendront, car tu as fait monter par ta force ce peuple-ci du milieu d'eux.

14.         Et ils diront avec les habitants de ce pays qui auront entendu que tu étais, ô Éternel! au milieu de ce peuple, et que tu apparaissais, ô Éternel! à vue d'œil, que ta nuée s'arrêtait sur eux, et que tu marchais devant eux le jour dans la colonne de nuée, et la nuit dans la colonne de feu;

15.         Quand tu auras fait mourir ce peuple, comme un seul homme, les nations qui auront entendu parler de ton Nom, tiendront ce langage.

16.         Parce que l’Éternel ne pouvait faire entrer ce peuple au pays qu il avait juré de leur donner, il les a tués au désert.

17.         Or maintenant, je te prie, que la puissance du Seigneur soit magnifiée, comme tu as parlé, en disant :

18.         L’Éternel est tardif à colère, et abondant en gratuité, ôtant l'iniquité, et le péché, et qui ne tient nullement le coupable pour innocent, punissant l'iniquité des pères sur les enfants, jusqu'à la troisième et à la quatrième [génération].

19.         Pardonne, je te prie, l'iniquité de ce peuple, selon la grandeur de ta gratuité, comme tu as pardonné à ce peuple, depuis l’Égypte jusqu'ici.

20.         Et l’Éternel dit : J'ai pardonné selon ta parole.

21.         Mais certainement je suis vivant, et la gloire de l’Éternel remplira toute la terre.

22.         Car quant à tous les hommes qui ont vu ma gloire, et les signes que j’ai faits en Égypte et au désert qui m'ont déjà tenté par dix fois, et qui n’ont point obéi à ma voix ;

23.         S'ils voient [jamais] le pays que j'avais juré à leurs pères de leur donner, tous ceux, dis-je, qui m'ont irrité par mépris, ne le verront point.

24.         Mais parce que mon serviteur Kalèv a été animé d'un autre esprit, et qu'il a persévéré à me suivre, aussi le ferai-je entrer au pays où il a été, et sa postérité le possédera en héritage.

25.         Or les Amalécites et les Cananéens habitent en la vallée ; retournez demain en arrière, et vous en allez au désert par le chemin de la mer Rouge.

26.         L’Éternel parla aussi à Moïse et à Aaron, en disant :

27.         Jusques à quand [continuera] cette méchante assemblée qui murmure contre moi ? J'ai entendu les murmures des enfants d'Israël, par lesquels ils murmurent contre moi.

28.         Dis-leur : Je suis vivant, dit l’Éternel, si je ne vous fais ainsi que vous avez parlé, et comme je l'ai ouï.

29.         Vos charognes tomberont dans ce désert, et tous ceux d'entre vous qui ont été dénombrés selon tout le compte que vous en avez fait, depuis l'âge de vingt ans, et au dessus, vous tous qui avez murmuré contre moi ;

30.         Si vous entrez au pays, pour lequel j'avais levé ma main, [jurant] que je vous y ferais habiter, excepté Kalèv, fils de Yefouné, et Josué, fils de Noun.

31.         Et quant à vos petits-enfants, dont vous avez dit qu'ils seraient en proie, je les y ferai entrer, et ils sauront quel est ce pays que vous avez méprisé.

32.         Mais quant à vous, vos charognes tomberont dans ce désert.

33.         Mais vos enfants seront paissant dans ce désert quarante ans ; et ils porteront [la peine de] vos paillardises, jusqu'à ce que vos charognes soient consumés au désert.

34.         Selon le nombre des jours que vous avez mis à reconnaître le pays, qui ont été quarante jours, un jour pour une année, vous porterez [la peine de] vos iniquités quarante ans, et vous connaîtrez que j'ai rompu le cours de mes bénédictions sur vous.

35.         Je suis l’Éternel qui ai parlé, si je ne fais ceci à toute cette méchante assemblée, à ceux qui se sont assemblés contre moi ; ils seront consumés en ce désert, et ils y mourront.

36.         Les hommes donc que Moïse avait envoyés pour épier le pays, et qui étant de retour avaient fait murmurer contre lui toute l'assemblée, en diffamant le pays ;

37.         Ces hommes-là qui avaient décrié le pays, moururent de plaie devant l’Éternel.

38.         Mais Josué, fils de Noun, et Kalev, fils de Yefouné, vécurent d'entre ceux qui étaient allés reconnaître le pays.

39.         Or Moïse dit ces choses-là à tous les enfants d'Israël, et le peuple en mena un fort grand deuil.

40.         Puis s'étant levés de bon matin, ils montèrent sur le haut de la montagne, en disant : Nous voici, et nous monterons au lieu dont l’Éternel a parlé ; car nous avons péché.

41.         Mais Moïse leur dit : Pourquoi transgressez-vous le commandement de l’Éternel ? cela ne réussira point.

42.         N'y montez point ; car L’Éternel n'est point au milieu de vous ; afin que vous ne soyez pas battus devant vos ennemis.

43.         Car les Amalécites et les Cananéens sont là devant vous, et vous tomberez par l'épée; à cause que vous avez cessé de suivre l’Éternel, L’Éternel aussi ne sera point avec vous.

44.         Toutefois ils s'obstinèrent de monter sur le haut de la montagne, mais l'Arche de l'alliance de l’Éternel et Moïse ne bougèrent point du milieu du camp.

45.         Alors les Amalécites et les Cananéens qui habitaient en cette montagne-là, descendirent, et les battirent, et les mirent en déroute jusqu'en Horma.

Texte du livre de Qohélèt (L'Ecclésiaste) 1, 13.

Et j'ai appliqué mon cœur à rechercher (lidroch) et à explorer (latour) par la sagesse tout ce qui se faisait sous les cieux.

L'équipe
Production
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......