LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Michel Valensi

Des livres pour notre temps et les mondes à venir. 1/2 Gershom Scholem : penser dans les marges de la marge

32 min
À retrouver dans l'émission

.

Michel Valensi
Michel Valensi Crédits : DR - Radio France

Posons-nous une question sérieuse, une question urgente, une question responsable.

Qu’est-il nécessaire aujourd’hui de faire connaître et de transmettre ? 

Les réponses sont nombreuses et méritent sans doute d’être précédées par de grands, longs et profonds débats. 

Mais je pense à cet aphorisme que l’on attribue au Baal Chem tov, le maître du bon nom, fondateur du hassidisme : 

« c’est dans le souvenir que réside le secret de la rédemption » que l’on peut aussi entendre, me semble-t-il, de la façon suivante : « c’est dans le souvenir du secret que réside la rédemption ». 

Il existerait une pensée discrète qui chemine à l’ombre des sous-bois de l’intelligence, hors de l’ouvert et de la clarté des grandes avenues du savoir et des programmes. Il y aurait une littérature balbutiée, une philosophie murmurée, une théologie chuchotée, des œuvres non pas faites seulement pour leur présent mais aussi pour l’avenir, pour qu’il y ait un avenir.

J’aime à penser que l’œuvre de Gershom Scholem fait partie de ces œuvres murmurées qui nous appelle et nous invitent à la faire connaître et à la transmettre, avec cette lucidité d’esprit qu’il en va, sans grandiloquence, du cours du monde lui-même.

Gershom Scholem dans sa bibliothèque
Gershom Scholem dans sa bibliothèque Crédits : DR - Radio France

Et sans doute pourra-t-on s’en faire une idée, encore une fois si nécessaire, en découvrant le dernier cours qu’il donna en 1965 à l’Université hébraïque de Jérusalem et que les Éditions de l’éclat ont eu la très bonne idée de faire paraître ces jours-ci sous son titre original La Cabale du livre de l’image et d’Abraham Aboulafia

300 pages de pur bonheur et de transcendance joyeuse qui nous font découvrir à la fois le chercheur, le penseur, l’enseignant et l’homme passionné que fut Gershom Scholem, qui laissa une œuvre immense dans le domaine de la mystique juive et de la Cabale, et dont la publication, volume après volume, comme disent ses éditeurs, n’épuise pas le secret. 

L'invité

Éditeur et traducteur, Michel Valensi a fondé les Éditions de l’Éclat  en 1985 avec Patricia Farazzi. Une maison très dynamique de sciences  humaines qui propose un catalogue riche de plusieurs centaines d'auteurs  dans les domaines de la philosophie, littérature, histoire, science du  judaïsme, & more...

Transition musicale

Juifs et Trouvères
Juifs et Trouvères Crédits : Institut Européen des Musiques juives - Radio France

Juifs et Trouvères, Chansons juives du XIIIe siècle en ancien français et hébreu

Le livre de Gershom Scholem présenté par l'invité

Gershom Scholem
Gershom Scholem Crédits : Editions de l'éclat - Radio France

La cabale du Livre de l’image et d’Abraham Aboulafia, éditions de l'éclat, 2019.

"La cabale du Livre de l’image et d’Abraham Aboulafia est un  cours professé par Gershom Scholem en 1964-1965 à l’Université hébraïque  de Jérusalem, qui a circulé sous la forme rédigée d’un polycopié en  hébreu, mais n’a jamais été publié. 

Il s’agit donc de la première  édition d’un inédit substantiel de l’un des plus importants savants dans  le domaine de la pensée mystique juive. Le cours s’intéresse à deux  courants de la cabale au XIIIe siècle, qui eurent un développement  parallèle à l’écriture du Zohar, lequel a fini par représenter  un canon dans ce qui pouvait être déjà considéré comme les « marges »  d’une pensée dominante, incarnée par la littérature rabbinique.

Consacré  aux cycles cosmiques, Le Livre de l’image offre un tableau  vertigineux des périodes de révolutions cosmiques de l’univers,  dépassant les limites du monde dans lequel nous vivons. 

S’affranchissant  avec audace de la notion même de temporalité, le Sefer haTemunah  avance l’idée d’une multiplicité d’actes de Création, tous régis par  les lettres de l’alphabet et par les sefirot qui en déterminent la  teneur, selon qu’ils relèvent de la Rigueur (Din) ou des Tendresses (Rahamim).  

Abraham Aboulafia (1240-1292 ?), quant à lui, développera une cabale  dite « prophétique », qui proposait alors une synthèse dialectique entre  rationalisme et mystique, que la logique occidentale, et juive à sa  suite, jugeait inconciliables. 

C’est donc aux « marges de la marge » que  va s’intéresser Gershom Scholem, parce que c’est là, justement,  qu’avait pu s’épanouir une pensée dialectique entre la rationalité  juive, incarnée par Maïmonide, et une spiritualité fondée sur une  théorie du langage et du corps extrêmement complexe, dont Abraham  Aboulafia sera la figure la plus extraordinaire." [Présentation de l'éditeur]

Gershom Scholem

Gershom Scholem  (1897-1982) est sans conteste l’une des figures les plus complexes du  judaïsme du XXe siècle.

Il rompt avec l’Europe en 1923 et émigre en  Palestine, où il demeurera jusqu’à la fin de sa vie. La plus grande  partie de son œuvre historique est traduite en française. 

Ont paru aux  Éditions de l’éclat ses écrits politiques sous le titre Le Prix d’Israël, ainsi que sa correspondance avec Leo Strauss (Philosophie et cabale) et celle avec son ami Walter Benjamin (Théologie et utopie).  

On retrouve également plusieurs de ses textes en postface ou préface  d’autres ouvrages et David Biale lui a consacré une biographie  intellectuelle, également traduite à l’éclat.  

L'équipe
Production
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......