LE DIRECT
Georges-Elia Sarfati

Roch Hachana : La tradition du commencement

32 min
À retrouver dans l'émission

.

Georges-Elia Sarfati
Georges-Elia Sarfati Crédits : Alexandra Malka - Radio France

Vendredi soir prochain 18 septembre commencera la nouvelle année du calendrier hébraïque marquée par la fête du Nouvel an appelé en hébreu Roch Hachana, littéralement la « tête de l’année ». 

Deux jours de fêtes, qui remémorent, chaque année, la Création du monde et qui sont marqués par une série de gestes liturgiques dont un rituel de table qui articule parole et nourriture de façon très originale, un rituel sonore incarné par la sonnerie du Chofar ou corne de bélier dont les sons évoquent différents rythmes de la vie, et une coutume étonnante qui consiste à jeter des miettes de pain aux poissons.

Ces gestes liturgiques ont inspiré des générations de penseurs qui ont à la fois transmis le patrimoine qu’ils ont reçu tout en cherchant à le renouveler par de nouvelles significations. Dor dor vedorchav dit le Talmud dans le traité Sanhédrin. « Chaque génération a la chance de voir émerger de nouveaux commentateurs et de nouveaux commentaires ». 

Tradition du nouveau, qui nous invite à nous demander comment, dans ce monde qu’aujourd’hui l’on dit « d’après », ces rites frappés au sceau du commencement peuvent-ils éclairer ce "Commencement" d’une autre manière d’être au monde ? Et comment ces « rites de Commencement » peuvent-ils à leur tour être éclairés par les changements dont nous sommes les témoins chaque jour ?

L'invité

Georges-Elia Sarfati est professeur des universités. 

Philosophe, linguiste, poète, psychanalyste existentiel, son œuvre est consacrée l’éthique, la pensée juive, la critique sociale, la théorie du discours et le développement de la psychanalyse existentielle de Victor Frankl. 

Il est membre du corps enseignant de l'Institut universitaire d'études juives Élie Wiesel.  Directeur de l’École française d’analyse et de thérapie existentielles (Logothérapie), rédacteur en chef de la Revue francophone de victimologie (Thyma).

En 1989, il soutient une thèse de doctorat sous la direction d’Oswald Ducrot à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, et en 1996 une HDR à l’université Paris-Sorbonne. Diplômé de l’Institut Salomon Schechter (Jérusalem, Israël), il est aussi docteur en études hébraïques et juives de l’université de Strasbourg.

Il est l'auteur de nombreux ouvrages

Pause musicale

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Livres de l'invité 

Umberto. M. Cassuto, L’hypothèse documentaire et la composition du Pentateuque, chez Hermann, 2019.

Traduction, présentation et annotations de Georges-Elia Sarfati

Traduction, présentation et annotations Georges-Elia Sarfati
Traduction, présentation et annotations Georges-Elia Sarfati Crédits : Collection Panim el Panim - Radio France

[Présentation de l'éditeur]

Publié en 1941, L'Hypothèse documentaire  demeure une étude classique dans le champ des études bibliques. 

Concis  et didactique, cet ouvrage présente un exposé magistral de l'hypothèse  documentaire et soumet ses méthodes exégétiques à un examen critique,  fondée sur une comparaison du Pentateuque et de la littérature du  Proche-Orient ancien, ainsi qu'une enquête minutieuse sur les structures  grammaticales de l'Hébreu, enrichies par une brillante analyse  littéraire. 

L'auteur plaide en faveur de l'unité et de l'intégrité du  texte biblique.

Recueil de Poésie

Georges-Elia Sarfati, Introduction au mal de Moebius, Éditions Thyma, paru en 2020.

Poésie
Poésie Crédits : Georges-Elia Sarfati - Radio France

L’idée de ce recueil, ainsi que son titre, a précédé de beaucoup le moment qui en a suscité puis provoqué l’écriture. 

L’Introduction au Mal de Moebius a d’abord pris corps dans les prémisses de l’inquiétude et du mal de vivre. 

Des années se sont passées, tandis que l’aura de cette expression gagnait en relief, jusqu’aux jours inattendus où le point de buttée de la finitude - la rencontre concrète avec le mourir - donna si l’on peut dire un second souffle à cette entrevision de jeunesse.

Il y est donc questions d’une "voix" : celle-ci se déroule à la manière d’un autre ruban sonore, qui double la dépendance bilatère du langage et du monde, c’est pourquoi elle court sur des lignes de crête morcelées, hérissées de brisures, qui la conduisent du vide au crescendo. 

Interpellation, appel, oracles lapidaires, évocation, invocation, cris, confidence, remémoration, retour et retournement de l’histoire, transcription de rêves conducteurs, murmure, la voix qui se détache et monte de ces laisses oscille entre révolte et sérénité, violence et apaisement. 

Et, finalement, la douceur comme un halo. Elle dessine les linéaments d’une éthique de la présence. La place du silence est le lieu d’où elle procède. Je me suis seulement attaché à restituer les phases d’une entrée dans le questionnement existentiel et analytique.

(Présentation de l'auteur)

Autres livres de l'invité

Analyse existentielle et Logothérapie :

Manuel d’analyse existentielle et de logothérapie, Paris, Dunod, Col. « Psychothérapie », 2018.

V. Frankl, Le thérapeute et le soin de l’âme. Introduction à la logothérapie et à l’analyse existentielle, Paris, InterEditions, 2019, trad. fr., introduction et notes par G.-E. Sarfati

Linguistique :

Linguistique : Initiation aux  grandes théories, 2è éd., Paris, Dunod, Col. « Université »,2020.

Eléments d’analyse du discours, 3è éd., Paris, Armand Colin, 2019.

Poésie :

De cendre et d’oubli, Le Petit Véhicule, Nantes, avec des peintures d’Eloi Derome, 2015.

Tessiture, Ed. Caractères,  Paris, avec des dessins de Jessica Vaturi, 2014.

L'équipe
Production
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......