LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Rabbin Michaël Azoulay

Kippour et la loi en mouvement

31 min
À retrouver dans l'émission

.

Rabbin Michaël Azoulay
Rabbin Michaël Azoulay Crédits : DR - Radio France

La fête de Roch Hachana, le nouvel an juif, a été abordé la semaine dernière comme une fête en relation avec le désir d’enfant, la grossesse et la naissance. Une fête qui se poursuit et s’articule avec une seconde fête, Kippour ou jour du grand pardon, qui tombe cette année mardi soir prochain jusqu’à la tombée de la nuit de mercredi soir. Un peu plus de 24 heures de jeûne, de prière et de réflexion sur la conditions humaine, sur la justice, le droit, les valeurs éthiques qui orientent notre vie.

Je pense particulièrement au texte des prophètes lu en ce jour :

« Voici le jeûne que j’aime : c'est de rompre les chaînes de l'injustice, de dénouer les liens de tous les jours, de renvoyer libres ceux qu'on opprime, de briser enfin toute servitude ; 7 puis encore, de partager ton pain avec l'affamé, de recueillir dans ta maison les malheureux sans asile ; quand tu vois un homme nu, de le couvrir, de ne jamais te dérober à ceux qui sont comme ta propre chair ! 8 C'est alors que ta lumière poindra comme l'aube, que ta guérison sera prompte à éclore ; ta vertu marchera devant toi, et derrière toi la majesté de l’Éternel fermera la marche. 9 Alors tu appelleras et le Seigneur répondra, tu supplieras et il dira : "Me voici !" Oui, si tu bannis de ton sein toute oppression, le geste violent et la parole malfaisante, 10 si tu témoignes ta bienveillance à l'affamé et rassasies celui qui est torturé par le besoin, ta lumière brillera au milieu des ténèbres, et ta nuit sera comme le plein midi."

On retrouve le thème de la lumière que nous avions évoqué la semaine dernière. Mais ce qui caractérise ce texte c’est le fait que la justice, le bien fait à autrui ont plus de valeur que l’application du rite et de la loi, celle du jeûne par exemple. L’esprit de justice peut ainsi modifier la loi, et de nombreux exemples traversent les textes de la tradition juive en ce sens. C’est la conclusion du Guide des égarés de Maïmonide. Le plus haut niveau de l’application de la loi est le bien fait à autrui, la justice et l’application du droit qui en découle : « le Hessed, la tsedaqa et le michpat ». 

Des valeurs éthiques qui orientent le droit talmudique et hébraïque et invitent à considérer la possibilité d’innover dans le domaine du droit et en particulier quand on est confronté à de nouvelles situations au sein de la société, comme c’est le cas aujourd’hui avec la PMA et la GPA, qui sont au cœur de l’actualité politique et sociale avec l’arrivée il y a quinze jours à l’Assemblée Nationale de la nouvelle loi sur la bioéthique ouvrant la PMA à tous les couples : hétérosexuel et homosexuels et aux femmes seules. 

De manière très surprenante le judaïsme est favorable à la PMA dans certaines conditions 

C’est ce que nous allons découvrir aujourd’hui dans Talmudiques !

L'invité

Michaël Azoulay, a une formation de juriste, est rabbin de la communauté de Neuilly-sur-Seine. 

Ancien membre du Comité Consultatif National d’Ethique et chargé des  affaires sociétales auprès du grand Rabbin de France Haïm Korsia. 

Et comme il le dit si joliment dans son livre qui est dédié à la  mémoire du Grand-Rabbin Josy Eisenberg, il prêtez sa voix pour prolonger  la sienne dans l’émission Bereshit sur France 2 le dimanche matin

Transition sonore.

Texte de Jean-Jacques Goldman enregistré à La Patinoire à Bordeaux le 25 septembre 1988 suivi de la chanson "Elle a fait un bébé toute seule".

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Le livre de l'invité

"Éthiques du judaïsme" aux éditions La maison d'édition, 2019.

Présentation de l'éditeur         

"A l'automne 2019, le parlement français ouvrira une réflexion sur la bioéthique. Ajouter une pierre au débat, tel est l’objectif de ce  court  livre qui aborde les différentes questions liées à l’éthique et  aux  sujets actuellement en débat au sein de la société française et sur   lesquels le parlement sera amené à délibérer : - procréation (PMA,  GPA),  - fin de vie (assistance au suicide, accompagnement des malades  en fin  de vie), - dons d’organes, - intelligence artificielle."               

Rabbin Michaël Azoulay
Rabbin Michaël Azoulay Crédits : DR - Radio France
L'équipe
Production
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......