LE DIRECT
Claire Decomps

Les fantômes du musée

32 min
À retrouver dans l'émission

.

Claire Decomps
Claire Decomps Crédits : DR - Radio France

Certains mots savent encore nous surprendre. 

Prenez le mot fantôme par exemple. 

Nous pensons tous évidemment aux revenants qui viennent hanter les vivants. Comme ceux qui peuplent les pièces de Shakespeare ou ces fantômes de notre enfance quand nous nous déguisions avec un grand drap blanc sur la tête pour faire peur à nos petits frères ou petites sœurs. 

Mais il existe un sens moins connu de ce mot qui ouvre à une imagination joyeuse et vagabonde.

En effet un « fantôme » c’est aussi « une fiche cartonnée, une petite planchette mentionnant le nom de l'emprunteur que l'on met, dans une bibliothèque, à la place d'un volume sorti ». 

Et si l’on applique ce procédé dans le cadre d’un musée, on peut dire qu’un fantôme est un objet que l’on substitut à un objet prêté à un autre musée. 

C’est à ces fantômes qu’est consacrée l’émission d’aujourd’hui. 

Pour en parler il fallait trouver un musée qui en possède et un ou une spécialiste en fantôme muséal qui vienne nous en parler.

Le Musée d’art et d’histoire du Judaïsme, en collaboration avec la Bibliothèque Nationale de France, nous offre cette chance à l’occasion d’une exposition consacrée au Manuscrits hébreux d’Italie qui a commencé le 20 mars dernier et qui se poursuit jusqu’au 22 septembre prochain. 

Une occasion aussi de faire connaissance avec cette communauté des juifs d’Italie, l’une des plus anciennes de l’Europe occidentale puisqu’elle remonte au moins au premier siècle avant notre ère et pour certains historiens même au second siècle avant notre ère, à l’époque des Macchabées. 

Une communauté florissante à travers les siècles à qui l’on doit plusieurs créations qui ont fait date comme le mot « ghetto » créé en 1516, et la première édition complète du Talmud de Babylone et de Jérusalem à Venise entre 1520 et 1530. 

Un pays d’étudiants et de savants importants auxquels Rabbénou Tam, le grand maître Champenois, rendait hommage déjà au XIIe siècle, en paraphrasant Isaïe 2, 3 : « Car c’est de Bari que sort la Tora et la parole de Dieu de la ville d'Otrante ».

Pour faire plus ample connaissance avec ces fantômes nous avons le grand plaisir de recevoir Claire Decomps l’un des deux commissaires de cette exposition que nous avions déjà eu l’occasion de recevoir dans Talmudiques à l’occasion de l’exposition sur la Gueniza de Dambach où il était déjà question de manuscrits. 

L'invitée

Claire Decomps, conservatrice en chef du patrimoine au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme (MAHJ)

Responsable de la conservation, en charge des collections historiques et des judaica 

Transition sonore

Site du Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

https://www.mahj.org/fr

Émissions de "Talmudiques" en lien avec cette émission

Avec Claire Decomps

Le livre est-il un objet sacré ?  1/2 La conscience du futur. Avec Claire Decomps

Le livre est-il un objet sacré? 2/2 La force de l'intime. Avec Claire Decomps

Avec Dominique Jarassé

Philanthrope, mécène et collectionneur: une certaine idée de la France, 1/2 : L'actualité d'Osiris. Avec Dominique Jarassé

Philanthropes, mécènes et collectionneurs : une certaine idée de la France 2/2 : Isaac Strauss et la baronne Charlotte de Rothschild : de la collection privée au musée national. Avec Dominique Jarassé

Avec Anne-Hélène Hoog

Entre Ghetto et Talmud  : dans les plis du rêve vénitien. Avec Anne-Hélène Hoog

L'équipe
Production
Réalisation
À venir dans ... secondes ...par......