LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Jean-Luc Allouche

Un besoin de fiction.

32 min
À retrouver dans l'émission

...

Jean-Luc Allouche
Jean-Luc Allouche Crédits : DR - Radio France

Samedi soir prochain aura lieu dans toutes les communautés juives du monde le début de la fête de Chavouot, littéralement la fête des semaines, qui tombe précisément le 50e jours après la fête de Pessah et donc de la sortie d’Egypte. Rythme que l’on retrouve dans la liturgie chrétienne avec la pentecôte qui tombe aussi le 50e jours après les Pâques. Fête des semaines est un nom qui vient précisément du fait qu’ont été comptées sept semaines, temps de la maturité de la nouvelle récolte de blé dont la farine servira à l’offrande apportée pendant la fête. Fête agricole donc, porteuse d’une spiritualité du neuf, mais aussi temps de la révélation du Sinaï et du don de la loi sous la forme des Dix commandements.

Au cœur de cette histoire un homme : Moïse.

Artisan de la libération d’Égypte, chef politique dans le désert du peuple d’Israël libéré, et intermédiaire entre le peuple et Dieu pendant les quarante années de cette errance dans le désert jusqu’à l’entrée en Canaan terre de la promesse, cet homme est une énigme.

Énigme pour les historiens et pour les croyants, pour les philosophes, les peintres et les sculpteurs, les écrivains et les poètes. 

Qui était-il ? Un hébreu ? Un égyptien ? Un hébreu élevé en égyptien ? Un égyptien qui se prit d’intérêt pour le peuple hébreu ? Un prince, un berger, un homme de loi, un chef militaire ? Un philosophe ? Un mystique ? Un prophète ?

Moïse
Moïse Crédits : Michel-Ange - Radio France

La Bible raconte son histoire, en raconte une histoire, mais chacun n’a-t-il pas son Moïse, sa vision du personnage, en fonction de son éducation, de sa tradition, de ses lectures, de ses questions, de ses interprétations, de son imaginaire ? Dès lors, comme tous les autres personnages bibliques, mais peut-être encore plus que tous les autres personnages biblique, Moïse n’entretient-il pas un rapport essentiel à la fiction ? 

Son histoire ne vient-elle pas dire, au-delà de tous les enseignements dont elle est porteuse, que l’homme est un être de récit, que la narration fait partie de l’identité même de chaque être humain ? Que l’homme n’existe qu’au cœur de cette possibilité de se raconter, d’inventer et de raconter des histoires ? Narrativité ontologique à laquelle Ricoeur nous a invité à réfléchir sous l’appellation d’« identité narrative » ! 

Ce que la technologie la plus contemporaine aura aussi compris en émettant l’hypothèse que la programmation de l’intelligence artificielle des robots semble impossible si elle n’intègre pas des schémas narratifs leur permettant de s’approcher au plus près de la pensée humaine, de la capacité de choisir, de prendre des décisions qui aient encore un lien avec ce que nous appelons l’humanité, parce qu’encore porteur d’imaginaire.

L’histoire de Moïse n’est peut-être pas une histoire parmi d’autre mais un modèle d’histoire qui permet de mettre en évidence la structure narrative nécessaire pour se construire, grandir et vivre au plus près de cette vie bonne que chacun appelle de ses vœux.

Et ce n’est sans doute pas par hasard que quelqu’un comme Freud lui ait consacré plusieurs essais dont la portée n’a peut-être pas toujours été pensée à sa juste mesure !

L'invité

Rédacteur en chef à Libération et correspondant à Jérusalem de ce journal de 2002 à 2005, Jean-Luc Allouche est l’auteur de deux ouvrages intitulés respectivement Jours innocents en 1983 et Jours redoutables en 2012. 

Il vient de faire paraître un troisième ouvrage intitulé Le roman de Moïse qui sort ces jours-ci aux éditions Albin Michel. 

Éditeur pendant plus de dix ans il est aussi traducteur de l’hébreu moderne et de la littérature israélienne contemporaine. Il a traduit Elie Amir, Ron Leshem, Aliza Olmert, Alon Hilu, Sayed Kashua, Boris Zaidman, Eshkol Nevo, A. B. Yehoshua, Beny Ziffer.

Transition sonore

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Le livre de l'invité

"Moïse sauvé des eaux, prince à la cour de Pharaon, berger compatissant,  libérateur des Hébreux, interlocuteur privilégié de Dieu, guide des  Enfants d'Israël vers la Terre promise où il n'entrera jamais... Peu de  vies de héros ont été si pleines de péripéties, de drames, de tensions.  La littérature, les arts, et jusqu'au cinéma se sont saisis de la  personnalité de Moïse pour nous livrer une palette infinie de visions du  plus grand des prophètes.

Fasciné par le seul homme ayant « connu  Dieu face à face », Jean-Luc Allouche a voulu réécrire l'histoire du  plus malheureux des hommes. Et du Moïse à « la langue embarrassée », il a  fait un contestataire à la langue bien pendue devant l'arbitraire  divin.

Dans ce livre passionnant, nourri notamment du Midrach, ce  trésor « romanesque » des commentaires des Sages, Jean-Luc Allouche  ajoute sa part de fiction et révèle un Moïse inédit, dépouillé de tout  cliché." (Présentation de l'éditeur)

Le roman de Moïse
Le roman de Moïse Crédits : Albin Michel - Radio France
L'équipe
Production
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......