LE DIRECT
Grand Rabbin Haïm Korsia

Une prière pour la République

33 min
À retrouver dans l'émission

...

Grand Rabbin Haïm Korsia
Grand Rabbin Haïm Korsia Crédits : DR - Radio France

Nous avons fêté la semaine dernière Roch-Hachana, le nouvel an juif pendant lequel ont retentit dans les synagogues les sonneries du Shofar, que tous les fidèles ont écouté avec un sentiment de crainte et de tremblement mêlé à la joyeuse espérance d’être inscrit dans le « livre de la vie », une expression que nous avons évoquée et commentée dans les deux dernières émissions.

Dans deux jours, de mardi soir à mercredi soir, sera fêtée dans toutes les communautés juives du monde, la fête de Kippour, la fête du grand pardon !

25 heures de jeûne et de prières, de lecture et de rencontre avec la communauté, avec ses amis et sa famille, présence à la fois solennelle et conviviale à la synagogue, l’occasion aussi, comme on l’a fait à Roch Hachana, de méditer sur l’année qui vient de s’écouler et de prendre de nouvelles décisions pour l’année à venir. 

Ces fêtes sont dites « redoutables », yamim noraïm en hébreu. Une expression qui mérite commentaire. 

Et si la sonnerie du shofar est un moment fort de ces jours redoutables, participant par ses étranges sonorités, puissantes et fragiles, entre appels et sanglots, à la force émotionnelle de ces journées, il y a d’autres moments forts et émouvants. 

Je pense d’une part à la lecture des noms des défunts pendant la prière du souvenir, le Yizkor, et d’autre part à la prière pour la République Française, seule prière dite en français et qui commence par ces lignes :

« Dieu Éternel, maître du monde, Ta providence embrasse les Cieux et la terre ; la force et la puissance T’appartiennent.

Par Toi seul, tout s’élève et tout s’affermit. De Ta demeure sainte, Ô Seigneur, bénis et protège : LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE ET LE PEUPLE FRANÇAIS. Que la France vive heureuse et prospère ; qu’elle soit forte et grande par l’union et la concorde. 

Que les rayons de Ta lumière éclairent ceux qui président aux destinées de l’Etat et qui font régner dans notre pays l’ordre et la justice… 

Le grand-Rabbin de France Haïm Korsia est ce matin l’invité de "Talmudiques" pour explorer quelques-unes des nombreuses réflexions que suscite cette Prière pour la République, ses sources, son évolution à travers l’histoire et les répercussions politiques, philosophiques et symboliques dont elle est porteuse.

L'invité

Né le 27 septembre 1963 à Lyon, Haïm Korsia est Grand-Rabbin de France depuis 2014. Ancien aumônier en chef du culte israélite des armées, aumônier de l'École polytechnique et administrateur du Souvenir français, il est aussi ancien membre du Comité consultatif national d'éthique. 

Il est membre de l’Académie des sciences morales et politiques. 

Les nombreuses publications du Grand Rabbin Haïm Korsia font état de l’essentiel de ses préoccupations, les questions actuelles d’éthique face à la morale juive, les interrogations sociétales et la halakha, la place du Juif dans la citoyenneté française ainsi que le dialogue interreligieux.

Le grand-Rabbin Haïm Korsia est docteur en Histoire contemporaine et docteur en science de gestion.

Archive sonore et transition musicale

Pour une éthique du "Me voici": Hinéni

Un chant de Kippour par Leonard Cohen

Livre de l'invité en rapport avec l'émission

Être juif et français. Jacob Kaplan, le rabbin de la République, "Editions Privé", 2006

Haïm Korsia
Haïm Korsia Crédits : Editions Privé - Radio France
L'équipe
Production
Réalisation
À venir dans ... secondes ...par......