LE DIRECT
Frantz Fanon

Frantz Fanon : le corps et le langage

29 min
À retrouver dans l'émission

Antoine Perraud reçoit aujourd'hui Christiane Chaulet Achour, professeure de littérature comparée et francophone à l'université de Cergy-Pontoise, à l'occasion de la réédition de "Peau noire, masques blancs" de Frantz Fanon. Frantz Fanon à la fois psychiatre, philosophe, poète et engagé politique.

Frantz Fanon
Frantz Fanon Crédits : photographymontreal C.C

Cette émission consacrée aux écrits de Frantz Fanon se déroule en compagnie de Christiane Chaulet Achour pour l'analyse de Peau noire, masques blancs (Honoré Champion, janvier 2013), ouvrage qui décrypte le colonialisme et déloge le racisme. Christiane Chaulet Achour, issue d'une vieille famille éclairée et agissante en faveur de l'indépendance algérienne, a œuvré au département d'études francophones de l'Université d'Alger, avant de devoir quitter sous la menace l'Algérie dans les années 1990. Elle est actuellement Professeure de littérature comparée et francophone au département de lettres modernes de l’UFR des lettres et sciences humaines de l'université de Cergy- Pontoise. Elle est aussi co-directrice de la collection “Entre les lignes” des éditions Honoré Champion, qui a pour but de faire découvrir et étudier les œuvres des grands auteurs francophones du Sud.

Je situais complètement Fanon dans l'héritage d'Aimé Césaire. Ce ne sont pas des humanistes froids, qui prennent leurs distances. Ils ont quelque chose à défendre qui est très forte : nous sommes des hommes et nous avons à défendre notre part d'humanité au même titre que tout le monde. Il faut être furieux, au sens de passionné et révolté, parce que la situation provoque la révolte. C'est un humanisme très fort, très musclé. Christiane Chaulet Achour

Pour Fanon, le problème n'est pas la langue qu'on utilise mais la manière dont on utilise cette langue. Dans sa pratique du français, il montre justement qu'il se libère des codes, des contraintes - même s'il respecte évidemment la grammaire - il va faire dire à la langue, faire cracher à la langue des choses qu'elle doit dire. Il va sans cesse travailler la langue. [...] Et là je dis - peut-être à l'encontre d'un certain nombres de spécialistes - que Frantz Fanon c'est avant tout un écrivain, un poète. Il a un rapport à la langue qui est un rapport d'écrivain et de poète. Dans cet amour de la langue, de la provocation de la langue, il y a cette volonté d'aller au-delà d'une simple expression de révolté ou d'une simple expression révolutionnaire. Christiane Chaulet Achour

Intervenants
  • spécialiste des littératures francophones (c'est-à-dire nées dans les anciennes colonies françaises et échanges entre ces pays et la France (période coloniale et post-coloniale).
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......