LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Annie Cohen-Solal

30 min
À retrouver dans l'émission

Annie Cohen-Solal
Annie Cohen-Solal
Annie Cohen-Solal © RF / A. Fargier Ce jour dans la première partie, entre midi et midi trente : - notre invitée **Ann Hindry** pour son livre consacré à la rencontre entre Renault et l'art contemporain, "de Doisneau à Dubuffet". - la réalisatrice **Chantal Akerman** nous fait visiter son exposition, encore quelques jours à la galerie Marian Goodman à Paris. - entretien avec **Guy Tosatto** à propos de l'exposition consacrée à Gaston Chaissac au Musée de Grenoble. - et enfin l'agenda puis le disque du jour, un extrait du nouvel album de Vitaa "Celle que je suis" (chez Universal). En seconde partie avec **Annie Cohen-Solal** , on parle du galeriste et marchand d'art Leo Castelli, acteur majeur de l'art moderne aux Etats-Unis dans l'après Seconde guerre mondiale. Mais comme Annie Cohen-Solal a été la première biographe de Sartre, la discussion s'ouvre d'abord par un débat imprévu : l'importance des Sartriens aujourd'hui aux Etats-Unis alors qu'en France, un magazine bien connu titrait récemment « Faut-il brûler Sartre ? ». Annie Cohen-Solal se fait donc promettre par Arnaud Laporte d'être à nouveau invitée pour terminer cette discussion passionnante... L'historienne d'art raconte ensuite comment elle est partie aux Etats-Unis en octobre 89, et comment elle a rencontré ce Léo Castelli, petit homme svelte de 82 ans, qui la remarque et la prend sous son aile. Son élégance, son érudition, Annie Cohen-Solal dévoile un peu l'homme qu'il était : un homme triestin, émigré aux Etats-Unis, piètre et arriviste, qui du jour au lendemain est devenu un homme génial, le plus grand « global galerist ». Celui qui a « fait aimer l'art aux américains ! ». Les coups de coeur de nos critiques : - l'exposition *Maîtres du dessin européen du XVIème au XXème siècle* , présentée au Musée du Louvre à Paris jusqu'au 22 février. - l'ouvrage *428 : une année ordinaire à la fin de l'Empire romain* de Giusto Traina, paru aux éditions les Belles Lettres.
Intervenants
L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......