LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Autour de Lucian Freud

30 min
À retrouver dans l'émission

Aujourd'hui dans la première partie de Tout arrive! , un entretien avec Audrey Tautou pour "Une maison de poupée" mis en scène par Michel Fau. A voir au théâtre de La Madeleine à Paris jusqu'au 27 mai. L'agenda nous est ensuite proposé par Sophie Joubert et Antoine Guillot qui nous conseillent aujourd'hui - "Animal" (jusqu'à novembre 2011) et "Les Lalanne" (jusqu'au 4 Juillet 2010), deux expositions au Musée des Arts Décoratifs à Paris. - "Foujita monumental! enfer et paradis" au Musée des Beaux arts de Reims jusqu'au 28 juin. - "Rock Strips", une histoire du Rock en BD éditée chez Flammarion. - "Dans la colonie pénitentiaire", opéra de Philip Glass, livret de Rudolph Wurlitzer d'après le récit de Franz Kafka, mis en scène par Richard Brunel (du 7 au 17 avril au théâtre de l'Athénée à Paris). Suit le Disque du jour programmé par Laurence Millet : "La vie est ailleurs", extrait du dernier album de Coeur de pirate (Universal). Et enfin notre cher fight-club mené aujourd'hui par Michel Ciment et Pascal Ory à l'occasion de la ressortie en salles du long-métrage de Max Ophuls "Les desemparés" (sortie en dvd le 7 avril). La seconde partie de l'émission se penche sur la figure de Lucian Freud à l'occasion de l'exposition qui lui est consacrée au Centre Pompidou à Paris. Le réalisateur Hector Obalk qui signe un portrait documentaire du peintre en vingt six minutes était notre invité, celui-ci ne s'est pas présenté. L'émission s'improvise donc en une vive table ronde critique animée par Corinne Rondeau, Michel Ciment et Pascal Ory. Le peintre ne fait pas l'unanimité auprès de nos trois chroniqueurs. Certains lui reprochent une lourdeur excessive alors que d'autres parlent « d'un grand technicien qui met à nu une réalité physique ». L'exposition, davantage thématique que chronologique, retrace, comme dans le documentaire, les quatre périodes de l'artiste britannique. Une première davantage surréaliste, une deuxième dite « néo-romantique », une troisième « aux couleurs plus pétantes » comme l'explique Hector Obalk dans son documentaire et une dernière qualifiée de plus dense.

Intervenants
L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......