LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Table-ronde essais / Emission spéciale ancien bloc de l'Est

30 min
À retrouver dans l'émission

Nicolas Bokov, Vera Michalski-Hoffmann, Agata Tuszynska
Nicolas Bokov, Vera Michalski-Hoffmann, Agata Tuszynska
Nicolas Bokov, Vera Michalski-Hoffmann, Agata Tuszynska © RF / I. Pisani-Ferry En préparation de la journée du lundi 9 novembre, consacrée, dans tout Radio France, à la chute du Mur de Berlin, **Tout Arrive !** se consacre aujourd'hui à l'ancien bloc de l'Est. La table-ronde critique discute de deux études historiques sur la période soviétique : **Les chuchoteurs. Vivre et survivre sous Staline** d'Orlando Figes et ***Par-delà le mur** * d'Andreï Kozovoï. L'étude de Figes nous fait entrer dans la dimension intime de l'histoire, telle qu'elle a été vécue alors par les citoyens de l'Union Soviétique. C'est, en effet, une histoire de *"chuchoteurs"* , tant parce qu'elle relève du ressenti personnel que parce que l'expression de ce ressenti était à l'époque bani, censuré, dangereux. Passionant et écrit avec un talent narratif qui nous porte, ce livre-monument est destiné à devenir un classique. Difficile, après une telle lecture, de ne pas trouver limité l'ouvrage d'Andreï Kozovoï, *Par-delà le mur* , pourtant méticuleux et original dans sa manière de saisir la culture de guerre. C'est bien organisé, bien analysé, mais cela manque de détails et d'arguments. Après le journal, place à deux écrivains et une éditrice, pour parler d'écriture à l'Est, avant et après la chute du Mur : nos invités sont **Vera Michalski-Hoffmann** , fondatrice du groupe d'éditeurs Libella, l'écrivain russe **Nicolas Bokov** et la Polonaise **Agata Tuszynska** . Chacun, selon ses compétences, fait parler "l'autre" Europe, l'Europe centrale et orientale. Avant même la chute du Mur, ils étaient porteurs d'une dissidence littéraire, Vera Michalski en faisant paraître en France les ouvrages interdits en Pologne, Nicolas Bokov par ses fictions (en imaginant par exemple un personnage qui couperait la tête de la statue de Lénine pour la vendre à un milliardaire américain !). Agata Tuszynska, dans ses romans, s'efforce de recueillir la mémoire des événements passés, intimes ou historiques, pour nourrir un questionnement sur l'identité.
L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......