LE DIRECT

Table-ronde Essais /Jean Moulin par Daniel Cordier

30 min
À retrouver dans l'émission

Daniel Cordier
Daniel Cordier
Daniel Cordier © RF / F. Coupry Invité d'honneur, aujourd'hui : **Tout arrive !** reçoit dans sa seconde partie l'ancien secrétaire de Jean Moulin **Daniel Cordier** . Auparavant, la première moitié de l'émission traite, en table-ronde, de deux essais autour des images filmées. D'abord *Le documentaire et ses faux-semblants* de François Niney aux éditions Klincksieck. Puis *Le corps au cinéma : hypnoses, émotions, animalités* de Raymond Bellour chez POL. Après le journal donc, place à notre invité **Daniel Cordier** , témoin majeur de la seconde guerre mondiale, de la Résistance, de la figure exceptionnelle de Jean Moulin. Il publie en effet *Alias Caracalla* , un journal qui revient au tout début de son engagement pour la France libre, de juin 1940 à 1943. Et l'ouvrage frappe par sa sincérité, cette franchise de Cordier à se présenter comme antisémite, maurrassien, va-t-en-guerre, à ce moment très précis de la capitulation française. Aux côtés de **Jean-Pierre Azéma** , spécialiste de cette période sombre de l'histoire de France, Daniel Cordier donne ensuite quelques clefs sur les deux grandes étapes de ces trois années. D'abord Londres, tous ces très jeunes gens dans le sillage de de Gaulle. Puis le parachutage sur la France, la rencontre avec Jean Moulin qui en fait son secrétaire. Jean Moulin grand amateur d'art, qu'il décrit ici de façon très concrète, qu'il s'agisse de vélos égarés ou de sa détermination dans l'action. "*C'est quelqu'un d'implaccable. Il ne répétait jamais un ordre, et il fallait que cet ordre soit exécuté, sinon c'était retour à Londres* ".
Intervenants
  • secrétaire de Jean Moulin pendant la Seconde Guerre mondiale, historien, collectionneur d'art, galeriste et mécène
  • Professeur émérite à Sciences Po.
L'équipe
Production
À venir dans ... secondes ...par......