LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Table-ronde littérature /Jean-Marc Parisis, Percival Everett

30 min
À retrouver dans l'émission

Percival Everett
Percival Everett
Percival Everett © RF / S. Joubert La table ronde critique se consacre aujourd'hui intégralement à l'écrivain de science-fiction **James Graham Ballard** , mort en avril 2009, à l'occasion de la parution simultanée du volume 2 des *Nouvelles complètes* et de *La vie et rien d'autre : Mémoires* . Dans ses mémoires qu'il a écrites lorsque, atteint d'un cancer, on lui a annoncé qu'il ne lui restait plus beaucoup de temps à vivre, JG Ballard se concentre sur ses quinze premières années, passées à Shanghaï dans l'entre-deux guerres, d'abord dans la cage dorée des milieux d'expatriés puis, avec l'invasion de la Chine par le Japon, dans un camp d'internement. Ces années-là constituèrent la matrice de son oeuvre, lui conférèrent ses thèmes, qu'on retrouve dans le volume 2 des *Nouvelles complètes* . Tantôt hommages aux écrivains qu'il admire, tantôt autobiographiques, ses nouvelles révèlent une écriture très personnelle, libérée des règles habituelles qui régissent l'écriture de science-fiction. Puis, en seconde partie, Arnaud Laporte reçoit d'abord **Jean-Marc Parisis** pour son nouveau roman, *Les aimants* , l'histoire d'un rapport entre deux personnes qui se rencontrent à 20 ans et grandissent ensemble, amis, amants, puis amis à nouveau, se faisant, se définissant l'un l'autre. Jean-Marc Parisis revient ici sur le personnage d'Ava, la femme disparue, dont l'absence est vécue par le narrateur comme une souillure dont il cherche à se laver par l'écriture poétique. Puis Sophie Joubert s'entretient avec l'écrivain américain **Percival Everett** pour *Le supplice de l'eau* , roman né du mépris et de la honte que l'écrivain a ressenti face à la pratique de la torture et à la guerre injustifiée dont son pays s'est rendu coupable sous la présidence Bush. Percival Everett a choisi la fiction pour réagir, en imaginant un homme très cultivé qui utilise son statut de victime pour faire l'inacceptable. Son roman est également une exploration des possibilités qu'offre l'écriture - styles, formes, genres, modes narratifs -, comme un reflet de la manière fragmentaire dont les informations nous parviennent aujourd'hui.
L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......