LE DIRECT

Théâtre, cinéma, opéra : l'amour, ses tourments, ses remèdes

30 min
À retrouver dans l'émission

Paul Groves dans L'Elisir d'amore
Paul Groves dans L'Elisir d'amore
Paul Groves dans L'Elisir d'amore © E. Mahoudeau / Opéra de Paris Amour, amor, à mort... Deux parties de spectacle, dans lesquelles on parle d'amour, ses plaisirs, elixirs et autres tourments. Durant la première demi-heure, une parole retenue, mesurée, une voix surtout pour nous faire partager la poésie et la violence de Marguerite Duras. Celle de **Fanny Ardant** qui monte ces jours prochains sur scène avec *La Maladie de la mort* . Et, en compagnie de **Bérangère Bonvoisin** qui la dirige sur la plateau, c'est l'occasion de revenir ensemble sur cette écriture "musicale", ce "vous", cette façon d'être "au bord du gouffre avec un couteau". Et sur l'amour aussi, bien sûr... Puis, à la suite du journal et de la chronique de Jean-Louis Ezine, on salue d'abord la mémoire du grand cinéaste japonais Shohei Imamura, deux fois palmé à Cannes (pour *La balade de Narayama* et *L'Anguille* ), qui vient de disparaître. On ré-entend le maître, et **Hubert Niogret** qui l'a beaucoup cotoyé se souvient ici de la truculence d'Imamura et de ses thématiques (la pression sur l'individu, le pur et l'impur). Puis, sans transition, direction la scène de l'opéra de Paris où l'on donne ces jours-ci un triomphe du bel canto, *L'Elixir d'amour* de Donizetti, dans une mise en scène façon dolce vita de **Laurent Pelly** et **Agathe Mélinand** . Ils racontent tous deux le rapport à cette oeuvre solaire, le travail au plus près des chanteurs. Et le souhait d'une imagerie méditerranéenne entre *Amarcord* et *Affreux, sales et méchants* , mais comme dans un lointain flou, mâtiné des souvenirs de sa propre enfance...
L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......