LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Goliarda Sapienza

Goliarda Sapienza (1924-1996), la Madone indocile

58 min
À retrouver dans l'émission

Née dans une Italie fasciste, prise dans l‘ébullition des années soixante-dix puis des années de plomb, tour à tour résistante, comédienne, internée, romancière, prisonnière, Goliarda Sapienza a fait de sa vie une ode à la liberté et à l’écriture. Elle est morte avant de voir son œuvre reconnue.

Goliarda Sapienza
Goliarda Sapienza Crédits : Editions Le Tripode

Goliarda Sapienza est née en 1924 dans une famille nombreuse recomposée. Fille de militants antifascistes absorbés par leur combat politique, elle grandit libre dans le désordre et les troubles de l’avant-guerre. À 16 ans, elle reçoit une bourse pour suivre les cours de L’Académie d’Art Dramatique de Rome mais l’occupation allemande la pousse à entrer en résistance. 

À la libération, Goliarda Sapienza va se consacrer à nouveau au théâtre et au cinéma. Comédienne et professeur de théâtre reconnue, compagne du cinéaste Franscesco Maselli, amie de Luchino Visconti, elle va finalement renoncer à ses premières passions pour épouser l’écriture. Suite à un séjour de plusieurs mois en hôpital psychiatrique, puis à une psychanalyse, elle entreprend un premier cycle de textes autobiographiques intitulé L’autobiographie des contradictions

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Se vouant totalement à l’écriture, Goliarda donne naissance à Modesta. L’héroïne de L’Art de la joie - autodidacte, libre penseuse, amoureuse passionnée et sensuelle - va prendre forme au creux d’une vie frugale. Le tumulte du monde, l’enfance et la vie de Goliarda mais aussi son insoumission se couchent sur des pages et des pages et prendra fin dix ans plus tard en 1976. Monument littéraire, fulgurance conçue dans la solitude, L’Art de la joie ne trouvera pas d’éditeur ; l’héroïne-double de Goliarda Sapienza est trop libre et transgressive pour l’Italie conservatrice des années quatre vingt. 

Je suis très compromis, c'est difficile. C'était quelqu'un de très sympathique, empathique et qui donnait de l'émotion, avec un certain élément magique, si l'on peut dire, parce qu'elle savait faire de petits miracles laïcs. Elle était merveilleuse dans le rapport humain direct et elle aimait les gens... Elle comprenait les pulsions profondes émotionnelles et elle savait trouver, en chaque personne, quelque chose de bon. Et elle disait d'ailleurs que même dans le pire criminel, il y a quelque chose de bon quelque part. Angelo Maria Pellegrino, écrivain, comédien, dernier compagnon de Goliarda Sapienza

À la suite d’un vol de bijoux, elle est arrêtée et condamnée à de l’emprisonnement. Paradoxalement, c’est dans cette expérience carcérale (qu’elle a elle-même provoquée) qu’elle va puiser force et consolation. Subversive jusqu’au bout, ce sont les prostituées, les droguées, ou une jeune révolutionnaire qu’elle aimera passionnément, qui vont lui inspirer ses derniers récits-testaments.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Elle meurt quasiment méconnue en 1996. Il faudra attendre la traduction de L’Art de la joie en France par les éditions Viviane Hamy en 2005 pour que son pays reconnaisse la puissance créatrice de Goliarda Sapienza, la Madone indocile.

Écouter
3 min
Archive INA : Interview d'Edmonde Charles-Roux qui a obtenu le prix Goncourt pour son livre "Oublier Palerme" (Grasset, 1966)

Un documentaire de Julie Navarre, réalisé par Jean-Philippe Navarre. Prise de son,  Alexandre Dang ; mixage, Alain Joubert. Traduction, Nathalie Castagné. Documentation INA, Linda Simhon. Avec la collaboration d'Annelise Signoret de la Bibliothèque de Radio France. Nouvelle page internet, Sylvia Favre.

Intervenants

Lectures : Julie Navarre.

Bibliographie 

Oeuvres de Goliarda Sapienza, toutes traduites de l'italien par Nathalie Castagné :

Par Angelo Maria Pellegrino :

J'ai l'impression d'avoir chez moi toujours uniquement écouté. Je ne me souviens pas d'avoir ouvert la bouche sinon pour pleurer, crier et chanter, quand ils me le demandaient pour que je les divertisse. Ils me mettaient au milieu de la pièce du piano, Arminio jouait et je devais danser, chanter ou faire une imitation de la chanteuse de variétés que nous avions vue le soir précédent. Ils m'emmenaient toujours au cinéma, au théâtre et aussi à l'opéra, mon père au théâtre de marionnettes. Ils m'emmenaient toujours, si bien que je ne me rappelle pas de la première fois où ça a eu lieu. Lettre ouverte (Le Tripode, 14 janvier 2021), Goliarda Sapienza. Traduit de l'italien par Nathalie Castagné.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Écouter
4 min
Archive INA : Micro-trottoir de Napolitains et Napolitaines sur le statut de la femme en Italie, suivi d’une petite interview de Marcello Mastroianni donnant son avis sur la liberté des femmes (France Inter, 1964)

Pour aller plus loin

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

L'équipe
Coordination
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......