LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
L'écrivain et éditeur Jean-Marc Roberts sur le plateau de l'émission "Vol de Nuit" sur TF1, le 29 août 2006, où il est venu présenter son livre "Cinquante ans passés".

Jean-Marc Roberts (1954-2013) : Éditeur en marchant, écrivain en courant

58 min
À retrouver dans l'émission

Jean-Marc Roberts fut une figure majeure de la vie littéraire française durant quarante ans. Il laisse le souvenir d’un homme engagé à défendre les écrivains et la littérature.

L'écrivain et éditeur Jean-Marc Roberts sur le plateau de l'émission "Vol de Nuit" sur TF1, le 29 août 2006, où il est venu présenter son livre "Cinquante ans passés".
L'écrivain et éditeur Jean-Marc Roberts sur le plateau de l'émission "Vol de Nuit" sur TF1, le 29 août 2006, où il est venu présenter son livre "Cinquante ans passés". Crédits : Bertrand Guay - AFP

Confident d’une mère italienne comédienne, il grandit dans les coulisses des cabarets et de L’Olympia, loin d’un père américain. Il en conserve un goût pour la variété française, la marge, le jeu. S’il se rêve chanteur ou cinéaste, c’est l’écriture qui emplit sa vie de lycéen. Auteur précoce, il est lauréat à 18 ans du prix Fénéon pour son premier roman Samedi, dimanche et fêtes (Le Seuil, 1972). Jeune talent des lettres françaises, il devient l’invité régulier d’Apostrophes, ami de Patrick Modiano et François-Marie Banier. En 1979, son huitième livre, Affaires étrangères, est couronné du prix Renaudot - il a alors 25 ans - et sera adapté au cinéma avec succès (Une étrange affaire de Pierre Granier-Deferre, prix Louis-Delluc, avec Michel Piccoli, Gérard Lanvin, Nathalie Baye). Une carrière de scénariste s’ouvre à lui. 

Etre éditeur, c’est imposer un goût, le mien. Jean-Marc Roberts

Comme s’il avait plusieurs vies, Jean-Marc Roberts a déjà pour métier et passion l’édition. L’écriture lui a fait rencontrer très tôt le monde éditorial et un père spirituel, le découvreur de talents Jean Cayrol. Le milieu littéraire n’a rapidement pas de secret pour lui. Nommé éditeur à 20 ans chez Julliard, il travaille longtemps au Seuil. Il se met au service des livres, de la fabrication à la promotion ; il est aussi réputé pour y être un "faiseur de prix". C’est chez Fayard, puis chez Stock, dont il prend la direction en 1999, qu’il impose sa marque. Il rassemble les écrivains qu’il aime et découvre dans une série "La Bleue", qui devient une référence de la littérature française contemporaine et le fleuron de la maison Stock. 

Écouter
1 min
Archive INA : Jean-Marc Roberts, au micro de Sylvie Nicolet, réagit au mot "gourmandise" dans l'émission "À mots découverts" sur Radio Bleue, le 08 février 1996

Sa patte : lire vite, prendre des risques, miser sur une œuvre, parier sur le long terme, protéger et mécéner les écrivains. "Imposer un goût", le sien, aimant être surpris, dérangé. On le considère comme l’un des promoteurs de l’autofiction en France (publiant notamment L’Inceste de Christine Angot en 1999), mais son catalogue révèle son éclectisme. Pas de ligne éditoriale, plutôt un air de famille recomposée qui lui ressemble. La Bleue accueille les auteurs de ses débuts : Vassilis Alexakis, Didier Decoin, Michel Del Castillo, Erik Orsenna, et aussi Nina Bouraoui, Philippe Claudel, Aurélie Filippetti, Jean-Louis Fournier, Brigitte Giraud, Luc Lang, Justine Lévy, Eric Reinhardt, François Taillandier... Grâce à son énergie et à son goût du jeu, il obtient souvent pour eux de prestigieux prix. Avec lui, chaque livre est une aventure, une fête. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Même si l’édition a pris une large place, Jean-Marc Roberts ne cessera d’écrire toute sa vie. 25 livres en tout : La Comédie légère, Les Enfants de fortune, Affaires étrangères, L’Ami de Vincent, Un père américain, Une petite femme, Un début d’explication, François-Marie… jusqu’au dernier Deux vies valent mieux qu’une, paru deux semaines avant sa disparition. Comme pour laisser à la littérature le dernier mot.

Incarnant l’une des dernières figures romanesques de l’éditeur, il est devenu ces dernières années sous diverses plumes un personnage de fiction.

J’ai toujours pratiqué les deux : éditeur en marchant, écrivain en courant. Jean-Marc Roberts

Intervenants

  • Christine Angot, écrivaine
  • Jean-Michel Attal, ami, rencontré au lycée Chaptal 
  • Didier Barbelivien, auteur-compositeur-interprète, ami du lycée Chaptal 
  • Philippe Claudel, écrivain et cinéaste, auteur de Jean-Bark (Stock, 2013), hommage à Jean-Marc Roberts, ami 
  • Didier Decoin, écrivain, scénariste, président de l’académie Goncourt, ami 
  • Erik Orsenna, écrivain, ami 
  • Pamela Roberts, première épouse de Jean-Marc Roberts 
  • Liliane Rodde, éditrice, collaboratrice de Jean-Marc Roberts durant vingt ans
Écouter
3 min
Archive INA : Jean Marc Roberts répond au questionnaire littéraire de Manou Farine, dans l'émission "Le rendez-vous" sur France Culture, le 16 mai 2011

Extrait du film Une étrange affaire (1981) réalisé par Pierre Granier-Deferre, adapté du roman Affaires étrangères de Jean-Marc Roberts (éditions du Seuil, Prix Renaudot 1979). Avec Michel Piccoli, Gérard Lanvin et Nathalie Baye.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Archives INA (extraits) : Le masque et la plume (12 septembre 1999) avec Christine Angot - Éphémérides avec Jean-Marc Roberts - Panorama et L'actualité des livres au sujet de l'ouvrage Une petite femme - Rendez-vous à cinq heures (02 février 1966) - Radioscopie de Jacques Chancel avec Jean-Marc Roberts - Comme on nous parle - Pentimento - Première édition (06 septembre 1999) - Parentèle - Érik Orsenna pour L’Exposition coloniale, prix Goncourt 1988 sur Antenne 2 dans le journal de 13h00 - En toutes lettres RTF/ORTF - Un tournage A2.

L'écrivain Jean-Marc Roberts, lauréat du Prix Renaudot, signe son roman "Affaires étrangères" le 19 novembre 1979, aux éditions du Seuil à Paris.
L'écrivain Jean-Marc Roberts, lauréat du Prix Renaudot, signe son roman "Affaires étrangères" le 19 novembre 1979, aux éditions du Seuil à Paris. Crédits : AFP

Bibliographie

Écouter
1 min
Archive INA : Jean-Marc Roberts, au micro de Kathleen Evin, dans l'émission "Portrait chinois" sur France Inter, à propos du "Petit Nicolas" (30 juillet 2000)

Musique

BO comédie musicale Hair - Charles Trenet, De la fenêtre d'en haut - Julien Clerc, Si on chantait - Gérard Stern, Les petits Verlaine - Dalida, Il venait d'avoir 18 ans - Johnny Hallyday, Pour moi la vie va commencer - Michel Fugain, C'est la fête - Dany Brillant, Viens à St Germain - Claude François, Viens à la maison - C. Jérôme, Si j'avais un marteau - Eddy Mitchell, L'aventure - Nicolletta, Mammy Blue - Christophe, Les mots Bleus - Etienne Daho, Bleu comme toi - Michel Polnareff, Tout pour ma chérie - Johnny Hallyday, Les coups - Négresses vertes, Famille heureuse - Brigitte Bardot, Moi, je joue - Corinne Charby, Pile ou face - Alain Bashung, Ma petite entreprise - Frank Alamo, Je me bats pour gagner - Martin circus, Je m'éclate au Sénégal - Mort Shuman, Allô Papa Tango Charly - Luis Mariano, C'est toi la plus belle du monde - Domenico Modugno, Volare-Nel blu dipinto di blu - Dalida et Alain Delon, Parole, parole - Didier Barbelivien, Et tu danses avec lui - Téléphone, Ça c'est vraiment toi

L'auteur grec Vassilis Alexakis (à gauche) pose avec Jean-Marc Roberts, le 25 octobre 2007 à Paris, après avoir reçu le Grand Prix du Roman de l'Académie Française, pour son roman "Ap. J.-C."
L'auteur grec Vassilis Alexakis (à gauche) pose avec Jean-Marc Roberts, le 25 octobre 2007 à Paris, après avoir reçu le Grand Prix du Roman de l'Académie Française, pour son roman "Ap. J.-C." Crédits : Photo Vincent NGUYEN / AFP - AFP

Un documentaire de Capucine Ruat, réalisé par Somany Na. Prise de son, Arthur Gerbault, Régis Nicolas et Marie Lepeintre. Mixage, Djaisan Taouss. Archives INA, Anne Brulant. Avec la collaboration d'Annelise Signoret de la Bibliothèque de Radio France.

Pour aller plus loin

  • Jean-Marc Roberts invité du Balcon, en novembre 1991.  À retrouver sur Ina.fr.
  • Une étrange affaire (1981), film de Pierre Granier-Deferre, avec Michel Piccoli, Gérard Lanvin, Nathalie Baye, Jean-François Balmer, Jean-Pierre Kalfon. Scénario : Christopher Frank, Pierre Granier-Deferre et Jean-Marc Roberts, d’après le roman de ce dernier, Affaires étrangères (Prix Renaudot 1979). Prix Louis-Delluc, Ours d’argent du meilleur acteur pour Michel Piccoli au Festival de Berlin, César de la meilleure actrice dans un second rôle pour Nathalie Baye, Prix Jean-Gabin pour Gérard Lanvin. Jean-Marc Roberts y apparaît au début en joueur de poker.
L'équipe
Coordination
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......