LE DIRECT
René Dumont (1904-2001) en Irak (1991)

René Dumont (1904-2001), Toute Une Vie à vouloir nourrir la planète

58 min
À retrouver dans l'émission

En 1972, l'agronome René Dumont lançait cet avertissement visionnaire : "Si nous ne parvenons pas à réduire les émissions de gaz carbonique, la dégradation des climats risque d’atteindre le point de non-retour à partir duquel on ne serait plus sûr de pouvoir rétablir un ordre climatique viable".

René Dumont (1904-2001) en Irak (1991)
René Dumont (1904-2001) en Irak (1991) Crédits : © Collection du Musée du Vivant - AgroParisTech

Cette écologie est en train d’être démolie. Aujourd’hui, le signal d’alarme rouge est allumé. Il y a un épuisement rapide des ressources minérales, des ressources pétrolières : On a mis 600 millions d’années géologiques pour accumuler le pétrole et en un siècle, on en a déjà gaspillé la plus grande partie. Je dis bien "gaspillé" parce que nous les sous-payons au tiers-monde, ces matières premières. Il y a un véritable pillage du tiers-monde et, comme nous les sous-payons, nous les gaspillons, ce qui accumule des pollutions invraisemblables et des déchets. Il faudrait revenir au recyclage. Il faudrait réutiliser tous les métaux. Donc, il nous faut élaborer un programme politique qui soit obligatoirement écologique donc il nous faut en arriver à l’écologie politique. René Dumont en 1974, lors de la campagne pour l'élection présidentielle.

René Dumont, du productivisme à tout crin à l’alerte écologiste

Après cet avertissement, il publiait alors son livre L’Utopie ou la Mort ! (Seuil, 1973) décrivant les désastres à venir liés à la société du gaspillage, de la pollution, du profit…

Deux ans plus tard, il était le premier candidat écologiste pour l’élection présidentielle de 1974. Excellent orateur, “communiquant“ avant l’heure, il était alors le premier à lancer ces cris d’alerte pour mobiliser l’opinion française qui ignorait absolument tout de la question environnementale.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Mais René Dumont n’a pas toujours été écolo, bien au contraire. Il a même été, dans la première partie de sa carrière, l’un des plus fervents défenseurs de la modernisation de l’agriculture qui passait par la mécanisation et l’emploi d’intrants chimiques dont il avait découvert les potentialités lors du voyage aux États-Unis de 1946, que lui avait commandé Jean Monnet pour soulager cette France d’après-guerre qui avait faim. 

René Dumont devint le chef d’orchestre de la transformation la plus profonde qu’ait connue l’agriculture française depuis le néolithique. Jamais les rendements des terres agricoles n’avaient atteint de telles performances.

Daniel Maja, "A vous de choisir", affiche de campagne de René Dumont (1974)
Daniel Maja, "A vous de choisir", affiche de campagne de René Dumont (1974) Crédits : © Collection du Musée du Vivant – AgroParisTech

Moins de deux décennies plus tard, René Dumont le productiviste, infatigable voyageur de terrain sur toute la planète, constatait les dégâts sociaux et environnementaux de cette explosion de production : Les excédents faisaient risquer l’effondrement des prix, l’abus de chimie entraînait la pollution des terres et de l’eau, les paysans du monde entier se retrouvaient démunis face aux puissances agro-industrielles des pays du Nord.

Écouter
51 sec
Archive INA : Dans "Le magazine" consacré à René Dumont, celui-ci parle du droit à l'environnement et du droit au travail (27.03.1989)

Dès lors, il se battit auprès des chefs d’États des tous les pays pour faire valoir une agriculture plus respectueuse des équilibres naturels et humains, capables de nourrir toute l’humanité sans détruire les ressources.

Toute sa vie, René Dumont fut viscéralement attaché à ses origines rurales et à la défense des paysans dans le monde entier. Agronome anthropologue, il apprenait au contact des paysans qu’il interrogeait sur leurs techniques partout où il allait.

René Dumont (1904-2001) au Sénégal en 1985. Photo extraite de son ouvrage "Pour l'Afrique, j'accuse"
René Dumont (1904-2001) au Sénégal en 1985. Photo extraite de son ouvrage "Pour l'Afrique, j'accuse" Crédits : © Collection du Musée du Vivant - AgroParisTech

Auteur prolifique de plus de 50 livres dont le célèbre L’Afrique noire est mal partie en 1962, titulaire de la Chaire d’Agriculture comparée et de développement agricole à l’Institut national agronomique de Paris pendant 40 ans, ce travailleur acharné fut un porte-parole infatigable des causes qu’il embrassait corps et âme.

Je suis un honnête homme du XVIIIe siècle égaré au XXe siècle. René Dumont

Intervenants

  • Aurélie Utzeri, conservatrice du Musée du Vivant, premier musée international sur l’écologie, au château de Grignon (78), site de l’école AgroParisTech
  • Marcel Mazoyer, ingénieur agronome, professeur successeur de René Dumont à la Chaire d’agriculture comparée de l’Institut National Agronomique Paris-Grignon (1974-2002)
  • Marc Dufumier, agro-économiste, spécialiste des systèmes agraires et de leur évolution, directeur de la Chaire d’agriculture comparée (2002-2011)
  • Denis Lefèvre, historien de l’agriculture, auteur de Des racines et des gênes (Rue de l’Echiquier, 2018)
  • Jean-Paul Besset, ancien rédacteur en chef du Monde, auteur de la biographie  René Dumont, une vie saisie par l’écologie (1992, rééd. 2015)
  • Brice Lalonde, ministre de l’Environnement (1988-1992), directeur de campagne de René Dumont pour la présidentielle de 1974
  • Laurence Roudart, professeure de Développement agricole à l’Université Libre de Bruxelles
  • Dominique Tristan, directeur de la ferme expérimentale d’AgroParisTech à Grignon
Brice Lalonde, "Quand vous voudrez", affiche des "Amis de la terre" (1976)
Brice Lalonde, "Quand vous voudrez", affiche des "Amis de la terre" (1976) Crédits : © Collection du Musée du Vivant – AgroParisTech

Les archives René Dumont sont conservées au Château de Grignon, site de l’école AgroParisTech dans les Yvelines.

Un documentaire d'Élise Gruau, réalisé par François Teste. Documentalistes INA, Stéphanie Place. Avec la collaboration d'Annelise Signoret de la Bibliothèque de Radio France.

René Dumont (1904-2001) en 1990
René Dumont (1904-2001) en 1990 Crédits : © Collection du Musée du Vivant - AgroParisTech

Bibliographie

Ouvrages :

Films documentaires :

René Dumont est à la fois, comme tous les Français -l’écrasante majorité des Français de cette époque, puisqu’il est né au début du siècle dernier, au XXe siècle-, fils de paysan et lui-même a eu donc dès son enfance, un attachement viscéral, natal à la terre, aux choses de la terre, aux plantes, aux animaux, à l’eau, à l’air, etc. Et c’est pour ça que, très jeune, il a voulu être agronome. Parce qu’être agronome, c’était s’élever socialement grâce à la méritocratie républicaine (aller à l’école, etc) et en même temps garder un métier proche de ses origines et de ses racines. Jean-Paul Besset, auteur de la biographie René Dumont, une vie saisie par l’écologie

Archives INA :

René Dumont (1904-2001) en Iran (1976)
René Dumont (1904-2001) en Iran (1976) Crédits : © Collection du Musée du Vivant - AgroParisTech

Archives : 

  • René Dumont rencontre les étudiants de Lausanne (Radio Télévision Suisse, 1975)
  • Interview de René Dumont, par Claude Smadja, sur le rapport à la terre cultivée (Radio Télévision Suisse, 05.06.1973)
  • Extrait de René Dumont. Citoyen de la planète Terre, film-portrait de Bernard Baissat (La Lanterne/France 3, 1992)

Pour aller plus loin

Écouter
6 min
Dans "Parti pris", René Dumont dit se sentir mal à l'aise avec sa situation de privilégié dans un pays riche (10.10.1975)
L'équipe
Coordination
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......