LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Portrait de Samuel Colt (1814-1862), inventeur du revolver

Samuel Colt (1814-1862) : l’homme qui arma l’Amérique

58 min
À retrouver dans l'émission

Vous pensiez connaître la liste des pères fondateurs de l’Amérique ? Oubliez les John Adams, Benjamin Franklin, Thomas Jefferson et autre George Washington. Voici la vraie : Samuel Colt, Olivier Winchester, Eliphalet Remington, Daniel Wesson et Horace Smith

Portrait de Samuel Colt (1814-1862), inventeur du revolver
Portrait de Samuel Colt (1814-1862), inventeur du revolver Crédits : Bettmann - Getty

Tous ces hommes ont une chose en commun : le goût des armes.

Le premier de la liste a vu son nom popularisé par le western hollywoodien.  Le "Colt" est devenu un symbole : celui de la conquête de l'Ouest, du cow-boy à la gâchette facile et… des guerres indiennes. Dès 1850, Samuel Colt ancre le revolver dans la saga de son pays en pleine formation : des encarts publicitaires illustrés vantent les services rendus par les armes Colt aux trappeurs, colons, soldats et autres aventuriers de l'Ouest. La nation toute entière s’identifie avec le révolver. Autre idée de génie : Samuel Colt se fait surnommer le "colonel" alors qu'il n'avait jamais mis les pieds sur un champ de bataille ni endossé le moindre uniforme. L’inventeur construit aussi une légende autour de son nom. Pourtant sa vie n'a rien de légendaire... Orphelin à l’âge de 15 ans, il est placé en 1829, dans une usine de textile du Massachusetts. Les conditions de travail y sont si pénibles que, l'année suivante, il s'engage comme marin sur un navire de commerce en partance pour les Indes. L’histoire  veut que ce soit lors de sa première traversée, en 1830, alors que le bateau passait le cap de Bonne-Espérance, que le jeune homme ait conçu le principe du revolver : observant la roue du bateau que l'on pouvait bloquer grâce à un système de taquet de manière à garder le cap, il aurait eu soudain l'intuition d'une arme à feu à barillet… 

Brevet d'invention (1ère page) déposé par Samuel Colt le 15 novembre 1835 à l'INPI (Institut National de la Propriété industrielle)
Brevet d'invention (1ère page) déposé par Samuel Colt le 15 novembre 1835 à l'INPI (Institut National de la Propriété industrielle) Crédits : INPI

Dès 1831, Samuel Colt - il a alors dix-sept ans ! - fabrique de ses propres mains un premier prototype de pistolet à barillet. Les armuriers n’en veulent pas. Pour ne rien arranger, la première présentation du revolver devant les autorités militaires s'achève par un désastre : l'arme explose dès le premier tir... La roue tourne enfin en 1846 quand Samuel Colt rencontre le capitaine Samuel Walker, un Texas Ranger devenu une légende depuis la guerre de 1846 avec le Mexique : Intéressé par le revolver de Colt dont il possède lui-même un exemplaire, Walker parvient à convaincre l'armée des Etats-Unis de passer une première commande de plusieurs milliers d'exemplaires. En 1847, Samuel Colt crée la Manufacture d'Armes Colt qui emploie une petite dizaine d'ouvriers… 2 ans plus tard, le légendaire calibre 31, véritable acte fondateur des usines Colt se vend à 320.000 exemplaires... En 1863, les chiffres sont respectivement de 600 et 137.000. Peu à peu, l'usine se transforme en complexe industriel : "Coltsville". 

Une réplique d'un revolver "Colt Navy 1851" avec un pontet carré, un calibre 36 et un canon de 7,5 pouces de long. C'est avec ce revolver que la Compagnie de Samuel Colt est devenue célèbre.
Une réplique d'un revolver "Colt Navy 1851" avec un pontet carré, un calibre 36 et un canon de 7,5 pouces de long. C'est avec ce revolver que la Compagnie de Samuel Colt est devenue célèbre. Crédits : Keystone / Hulton Archive / Getty Images - Getty

Samuel Colt  fait construire des dizaines de villas individuelles, mais aussi des bars, des écoles, des magasins et, bien sûr des églises… Le paternalisme industriel est né ! Au début des années 1850, Samuel Colt est un homme riche et respecté. En1862, il décède brutalement, laissant à son épouse une fortune d'environ 200 millions de dollars. Jusqu'en 1901, celle que l'on surnomme la première dame du Connecticut règne d'une main de fer sur l'héritage de son mari. Ce dernier est mort trop tôt pour savourer le fait que le Colt M911 est utilisé par l’armée américaine dès 1911. Son entreprise compte alors 15.000 employés. Presque un siècle plus tard, en 2006, Samuel Colt entre dans la National Inventors Hall of Fame. Comme un père fondateur…de l’industrie.

Écouter
1 min
Archives INA : L'historien Jean Louis Rieupeyrout évoque les Texas Rangers, premiers utilisateurs du Colt. Extrait des "Nuits magnétiques" du 25.12.1980, "Les shérifs, les hors la loi et les durs à cuir"

Intervenants

"Revolver Colt Frontier" de Samuel Colt, inventé autour de 1850. Fig 2 : le disque de culasse. Fig 3 : la cartouche en coupe. Après la guerre mexicaine de 1846-1848, il sera adopté par l'armée américaine.
"Revolver Colt Frontier" de Samuel Colt, inventé autour de 1850. Fig 2 : le disque de culasse. Fig 3 : la cartouche en coupe. Après la guerre mexicaine de 1846-1848, il sera adopté par l'armée américaine. Crédits : Oxford Science Archive / Print Collector / Getty Images - Getty

Légende illustration ci-dessus : Tiré du magazine "The Mechanics". Ce revolver est aussi connu sous le nom de "Colt Peacemaker".

Lectures (extraits) : Textes adaptés de la presse américaine de l’époque dits par Anne Cressent

Écouter
1 min
Archives INA : Luc Perret parle des Colts dans les westerns, au micro de Pamela Tytell. Extrait des "Nuits magnétiques" du 25.12.1980, "Les shérifs, les hors la loi et les durs à cuir"

Bibliographie

Samuel Colt (1814-1862), inventeur du revolver Colt, 1856. L'inventeur et industriel américain a inventé l'arme qui, après la guerre mexicaine de 1846-8, fut adoptée par l'armée américaine. Tiré de "The Illustrated London News", 22.11.1856
Samuel Colt (1814-1862), inventeur du revolver Colt, 1856. L'inventeur et industriel américain a inventé l'arme qui, après la guerre mexicaine de 1846-8, fut adoptée par l'armée américaine. Tiré de "The Illustrated London News", 22.11.1856 Crédits : Oxford Science Archive/Print Collector/Getty Images - Getty

Quelques films de référence :  

L’homme aux colts d’or de Edward Dmytryk (1959) - La horde sauvage de Sam Peckinpah (1969) - Il était une fois dans l’Ouest de Sergio Leone (1968) - L’homme qui tua Liberty Valance de John Ford (1962).

Remerciements : Anne-Sophie Prusak du service de presse de l’INPI (Institut National de la Propriété industrielle)   

Extraits des westerns diffusés : La conquête de l’Ouest (1962) et La prisonnière du désert (1956) de John Ford - Wyatt Earp (1994) de Lawrence Kasdan - L’homme aux colts d’or (1959) de Edward Dimytryk.

Un documentaire de Michel Pomarède, réalisé par Yvon Croizier. Archives INA, Anne Brulant. Avec la collaboration d'Annelise Signoret de la Bibliothèque de Radio France.

Vestiges de la Manufacture d'armes Colt, construite dès 1847 à Hartford dans le Connecticut
Vestiges de la Manufacture d'armes Colt, construite dès 1847 à Hartford dans le Connecticut Crédits : Photo by Linda Davidson / The Washington Post via Getty Images - Getty

Pour aller plus loin

L'équipe
Coordination
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......