LE DIRECT
Sarah Kane en 1998

Sarah Kane (1971-1999), anéantie

58 min
À retrouver dans l'émission

Cinq textes de théâtre, brûlants, violents, désespérés, romantiques, explosifs, modernes. Un auteur est né, un choc venu de Grande-Bretagne, qui change le visage du théâtre puis disparaît. Sarah Kane se suicide à 28 ans, en se pendant avec ses lacets dans sa chambre d’hôpital.

Sarah Kane en 1998
Sarah Kane en 1998 Crédits : Marianne Thiele - Getty

Rediffusion du 25.11.2017

Sarah Kane naît dans l’Essex, près de Londres. Son père est journaliste, il travaille dans un tabloïd. Sa mère, également journaliste, a arrêté de travailler pour élever Sarah et son frère Simon. Sarah étudie le théâtre à l’université de Bristol puis de Birmingham dans la classe du dramaturge David Edgar. Elle écrit. Sa pièce Anéantis (Blasted, 1995) retient l’attention de Mel Kenyon, influent agent théâtral. 

En 1995, alors que Sarah Kane n’a que 23 ans, Anéantis est créée au prestigieux Royal Court de Londres. Et c’est l’esclandre, l’émeute, le scandale ! La pièce est vilipendée, elle choque par sa violence et les atrocités qu’elle contient (viol, sodomie, dévoration de bébé, avalement de globes oculaires...).

C’est aussi le succès. Sarah Kane devient un auteur en vogue dans ces années 90 en ébullition (émergence de la brit-pop, triomphe du film Trainspotting, élection de Tony Blair après un long règne conservateur). 

Ulrich Mühe est Horatio, Katharina Schüttler, Cate, dans "Anéantis" de Sarah Kane, dirigé par l'allemand Thomas Ostermeier, le 8 juillet 2005 au cloître des Carmes, lors du Festival d'Avignon
Ulrich Mühe est Horatio, Katharina Schüttler, Cate, dans "Anéantis" de Sarah Kane, dirigé par l'allemand Thomas Ostermeier, le 8 juillet 2005 au cloître des Carmes, lors du Festival d'Avignon Crédits : AFP PHOTO Anne-Christine POUJOULAT - AFP

Sarah Kane ne s’arrête pas là, elle continue sur sa lancée. Elle écrit l’Amour de Phèdre (Phaedra's Love, 1996), qu’elle met en scène elle-même au Gate Theatre, un minuscule théâtre situé au-dessus d’un pub. Tous les jours, il y a autant de gens dans la salle que dehors qui attendent. 

Elle écrit Purifiés (Cleansed, 1998). Et puis Manque (Crave, 1998), sa quatrième pièce : Un long poème inspiré en partie des stances de la Terre Vaine de T.S. Eliot. Ses pièces voyagent (mises en scène en Belgique et en Allemagne), son travail est de plus en plus apprécié. 

28.12.1998 : Portrait de Sarah Kane (1971-1999)
28.12.1998 : Portrait de Sarah Kane (1971-1999) Crédits : Photo de Lieberenz/ullstein bild via Getty Images - Getty

Mais Sarah Kane ne va pas bien. Elle est admise à l’hôpital. Elle écrit 4.48 Psychose (4.48 Psychosis), sa pièce ultime – un monologue de femme, à l’extrême limite de la vie. 

À 4h48 / quand le désespoir fera sa visite / je me pendrai / au son du souffle de mon amour

C’est fini. La vie ne veut plus. Sarah Kane meurt le 20 février 1999. En France, 4.48 Psychose sera interprété par Isabelle Huppert dans une mise en scène de Claude Régy qui a marqué ceux qui l’ont vue. C’était en 2002. 

"4.48 Psychosis", pièce de Sarah Kane. Ruth Sheard (actrice), Arvind Gaur (mise en scène), jouée à New Delhi (18.01.2006)
"4.48 Psychosis", pièce de Sarah Kane. Ruth Sheard (actrice), Arvind Gaur (mise en scène), jouée à New Delhi (18.01.2006) Crédits : Photo par Arijit Sen/The India Today Group via Getty Images - Getty

Lue et jouée, depuis, un peu partout dans le monde, Sarah Kane est devenue un classique du théâtre contemporain. Une voix qu’on n’oublie pas – et qu’on peut lire par-delà le théâtre. Comme la poésie même.

Un documentaire de Julien Thèves, réalisé par Christine Robert. Prise de son, Yves Le Hors et Stéphane Beaufils. Mixage, Pascal Besnard. Avec la collaboration d'Annelise Signoret de la Bibliothèque de Radio France. Nouvelle page web, Sylvia Favre.

Textes lus (extraits) : Manque et 4.48 Psychose par Siegrid Alnoy, Ariel Kenig, Brice Michelini et Margaret Zenou.

Archive : Sarah Kane est interviewée par Dan Rebellato à l’université Royal Holloway de Londres (03.11.1998)

Peter Hobday, dans le rôle de Carl et Tom Mothersdale, celui de Tinker dans "Cleansed" la pièce de Sarah Kane, réalisée par Katie Mitchell au National Theatre de Londres (22.02.2016)
Peter Hobday, dans le rôle de Carl et Tom Mothersdale, celui de Tinker dans "Cleansed" la pièce de Sarah Kane, réalisée par Katie Mitchell au National Theatre de Londres (22.02.2016) Crédits : Photo de Robbie Jack/Corbis via Getty Images - Getty

Bibliographie

Anéantis  / L’Amour de Phèdre / Purifiés / Manque / 4.48 Psychose : Les œuvres complètes de Sarah Kane sont publiées chez L’Arche Editeur.

Pour aller plus loin

Demain, retrouvez Les passions de Serge Gainsbourg (1928-1991), un documentaire de Victor Macé de Lépinay, réalisé par Gilles Davidas.

Intervenants
L'équipe
Coordination
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......