LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Abou Iyadh, l'homme qui embarrasse le pouvoir tunisien

3 min

Abou Iyadh en mai 2012 à Kairouan, en Tunisie
Abou Iyadh en mai 2012 à Kairouan, en Tunisie Crédits : Anis Mili - Reuters

A l'origine des violences d'hier, l'interdiction par les autorités d'un congrès du mouvement djihadiste Ansar al-Charia. "Les partisans de la Charia".

Une organisation sans statut légal et que l'on retrouve dans plusieurs pays.

Ansar al-Charia est devenue la bête noire du gouvernement islamiste tunisien. Et après des mois de propos mesurés, pour la première fois hier, le Premier ministre tunisien l'a qualifié de groupe "terroriste".

A la tête de cette organisation qui revendique 40.000 sympathisants en Tunisie, il y a un homme qui vit dans la clandestinité : Abou Iyadh .Portrait signé ce matin de Tunis Thibaut Cavaillès .

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......