LE DIRECT

Stéphanie Gibaud, lanceuse d'alerte malgré elle

3 min

Stéphanie Gibaud, lanceuse d'alerte à l'origine de l'affaire UBS France, le 4 mars 2015
Stéphanie Gibaud, lanceuse d'alerte à l'origine de l'affaire UBS France, le 4 mars 2015 Crédits : Marie Viennot - Radio France

Numéro un mondial de la gestion de fortune, la banque suisse UBS fait l'objet en France d'une mise en examen pour blanchiment aggravé de fraude fiscale et démarchage illicite de clients français.

Ce démarchage avait notamment lieu lors d'événements où se rencontraient les familles françaises les plus fortunées, et des chargés d'affaire venus de Suisse, or pendant 8 ans, le rôle de Stéphanie Gibaud fut justement d'organiser ces événements sportifs ou culturels.

Quand elle comprend le caractère frauduleux de sa mission, en 2007/2008, elle donne l'alerte dans sa banque, et refuse de détruire des documents susceptibles de démontrer un système d'évasion fiscale. C'est là que commence ce qu'elle nomme sa descente aux enfers, avant d'être licenciée en 2012. Ce matin, les prud'hommes de Paris ont d'ailleurs condamné UBS à 30.000 euros de dommages et intérêts pour harcèlement moral à l'égard de son ancienne cadre, qui réclamait 1,15 million d'euros pour réparer le harcèlement subi. Mais le tribunal n'a pas reconnu la discrimination et le délit d'entraves.

Son portrait par Marie Viennot .

Marie Viennot qui analyse aussi la décision des prud'hommes, avec la réaction de Stéphanie Gibaud elle-même, celle de son avocat et de Sophie Binet, secrétaire générale adjointe de la CGT cadres :

Photo : Xavier de Torres / Maxppp

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......