LE DIRECT
Les Revenants - Saison 1
Épisode 4 :

Le cas des séries télé / Deuxième partie : Ariane Hudelet

28 min
À retrouver dans l'émission

Poursuivant son analyse des relations fructueuses entre la littérature et le cinéma, le critique Frédéric Mercier aborde dans ce quatrième épisode les écrivains ancrés dans le réel, aujourd'hui de plus en plus nombreux dans l'élaboration des séries télé. 2ème partie : "The Wire" avec Ariane Hudelet.

Les Revenants - Saison 1
Les Revenants - Saison 1 Crédits : Haut et Court http://www.hautetcourt.com/

Première partie / Série : Cinéma et littérature : des liaisons fructueuses

Episode 4 : Le cas des séries télé

Avec notre tête chercheuse : Frédéric Mercier

Frédéric Mercier est critique de cinéma. Après avoir travaillé plusieurs années pour la chaîne de cinéma classique TCM Cinéma et collaboré avec les Cahiers du Cinéma, il est aujourd'hui membre de la rédaction de la revue Transfuge.
Il est l'auteur des Ecrivains du 7e art, aux éditions Séguier.

Deuxième partie / L'invitée culturelle :

Ariane Hudelet, maître de conférences en études anglophones à l’Université Paris Diderot, auteure de _The Wire : les règles du jeu, _aux PUF.

Ariane Hudelet est maître de conférences en études anglophones à l’université Paris Diderot. Spécialiste de cinéma et de littérature, ainsi que des relations textes-images, elle codirige la revue électronique TV/Series.

Résumé de l'éditeur :
The Wire débute par une enquête policière sur le trafic de drogue à Baltimore, pour y agréger peu à peu d’autres institutions et espaces (l’activité portuaire, la politique municipale, l’école, la presse). Au fil des saisons, la série nous dessine un tableau sans concession des effets destructeurs du capitalisme ultralibéral sur cette ancienne ville industrielle devenue emblématique de la dissolution du mythe du « rêve américain ». Si elle se fonde sur une observation minutieuse de la réalité, proche des techniques du journalisme ou de l’enquête sociologique, son impact tient surtout à la manière dont elle parvient à combiner avec brio cette exigence de réalisme et une maîtrise parfaite des rouages de la fiction et du récit audiovisuel. L’humour et la précision des dialogues, les personnages complexes et ambigus, l’esthétique minutieuse et le souffle humaniste de la série permettent à The Wire de séduire les spectateurs tout autant qu’elle les fait réfléchir. En dépit d’un constat apparemment pessimiste sur une situation sociale tragique, sa dimension ludique invite ainsi les spectateurs à s’engager activement dans une réflexion sur les enjeux de toute représentation.

Intervenants
  • critique de cinéma, membre de la rédaction de la revue Transfuge
  • maître de conférences en études anglophones à l’université Paris Diderot.
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......