LE DIRECT

Climats littéraires avec Elisabeth Combres (2/5) / Benjamin Lacombe

28 min
À retrouver dans l'émission

Série : Climats littéraires
Tête chercheuse de la semaine : Élisabeth Combres Écrivaine de livres documentaires, pour adultes et pour la jeunesse, sur la guerre et l’information.

Deuxième épisode : La nostalgie de la nature

De Homère à Jim Harrison, comment les écrivains de tous les temps et de tous les univers ont-ils abordé notre rapport à la nature, nos questionnements à propos de l'environnement et nos nouveaux combats écologiques ? À l'occasion de la COP 21, la journaliste Elisabeth Combres, auteure de Quand la nature inspire les écrivains (éditions Plume de carotte), analyse au fil des textes l'évolution de nos préoccupations sur le climat.

La vie n'est pas une série de lanternes de voitures disposées symétriquement; la vie est un halo lumineux, une enveloppe semi-transparente qui nous entoure du commencement à la fin de notre état d'être conscient

Virginia Woolf, in L'art du roman

La nostalgie de la nature est liée à une nostalgie de l'enfance, qui engendre une écriture sensuelle, dès Virgile. Elisabeth Combres

Virgile
Virgile

L'invité culturel : l'illustrateur et peintre Benjamin Lacombe pour Alice au pays des merveilles , paru aux éditions Soleil, à l'occasion des 150 ans de la première parution d'Alice au pays des merveilles de Lewis Caroll.Benjamin Lacombe est aussi présent au Salon du livre et de la presse jeunesse à Montreuil pour la grande exposition 2015 Wonderland, la logique du rêve

Alice au pays des merveilles / Benjamin Lacombe
Alice au pays des merveilles / Benjamin Lacombe

Résumé de l'éditeur :

Les Aventures d’Alice au pays des merveilles (titre original : Alice’s Adventures in Wonderland ), fréquemment abrégé en Alice au pays des merveilles , est un roman écrit en 1865 par Lewis Carroll (nom de plume de Charles Lutwidge Dodgson).À l’heure de commémorer les 150 ans du roman, cette très belle édition inédite, traduite par Henri Parisot, propose une immersion singulière : au fil du récit, les images s’imprègnent d’une envoûtante fantaisie baroque. Grâce à différentes techniques (gouache, huile et aquarelle), Benjamin Lacombe – auteur phare de la nouvelle illustration française – offre une dimension graphique surréaliste et subversive à un grand classique de la littérature anglaise.

C’est un texte visuel, qui appelle beaucoup à l’image, à l’imaginaire. Chacun peut l’interpréter différemment. Il laisse beaucoup de champs ouverts et donc difficile à illustrer car c’est un univers exigeant. Benjamin Lacombe

Alice au pays des merveilles
Alice au pays des merveilles
Alice au pays des merveilles
Alice au pays des merveilles

Wonderland, la logique du rêve

Exposition au Salon du livre et de la presse jeunesse, du 2 au 7 décembre 2015 à Montreuil
Depuis 150 ans, Alice rêve du pays des merveilles, un songe dont la logique illogique n’a cessé de fasciner des générations. Un classique de littérature jeunesse, dont la popularité peut d’ailleurs se mesurer par le nombre considérable d’adaptations : livres illustrés, dessins animés, films… La culture pop ne se lasse pas non plus de semer des références à Alice : le lapin blanc dans Matrix, un clip de Gwen Stefani, une chanson de Tom Waits… En décembre, Alice ne tombe pas dans le terrier du lapin, mais surgit dans l’exposition du Salon.

À l’origine, il y a l’auteur, Lewis Carroll, professeur de mathématiques à l’université d’Oxford, spécialiste de logique, et sa muse, une enfant nommée Alice Liddell, à qui il voue une amitié particulière. Il écrit pour elle une oeuvre déroutante, excentrique, inondée de jeux de mots intraduisibles et dont le sens nous échappe encore parfois aujourd’hui. Mais qu’importe le sens, puisque c’est le non sense qui intéresse Lewis Carroll.

Alice au pays des merveilles traite de la quête d’identité du personnage et déploie des scènes aussi absurdes que poétiques, oscillant entre le conte et le rêve, et peuplées de personnages étranges et inquiétants. L’oeuvre s’avère donc une excellente matière première pour les illustrateurs, mais représente aussi un défi parfois intimidant.

Comme Alice tombée dans le terrier du lapin, venez plonger, entre rêve et réalité, dans le monde merveilleux des mots et des images de la littérature jeunesse et découvrir une en scène spectaculaire qui conjugue les originaux des artistes Gilles Bachelet , Anthony Browne , Chiara Carrer , Rébecca Dautremer , Benjamin Lacombe et les illustrations natives de John Tenniel et Lewis Carroll . Au rythme des monologues et dialogues d’Alice , soufflés par la voie de la romancière Véronique Ovaldé , laissez-vous guider dans un jardin extraordinaire, une sensationnelle création multimédia de réalité augmentée visuelle et sonore vous invite à piloter des rêves, à croiser des armées de cartes à jouer et des lapins surgissant grâce aux oculus à disposition, et à passer de l’autre côté du miroir de l’imaginaire.

SLPJ 2015
SLPJ 2015
Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......